La haine touche même les morts : des pierres tombales brisées au cimetière du Mont des Oliviers

Des vandales ont endommagé la parcelle du cimetière juif de Jérusalem, sur le Mont des Oliviers, où le grand-père de Netanyahou est enseveli, brisant et mettant le feu à des pierres tombales.

Les arbres et les buissons à proximité du cimetière sur le Mont des Oliviers ont également été incendiés : les services des pompiers ont affirmé qu’il s’agissait d’un incendie criminel. Peu de temps après la découverte du saccage, aux alentours de minuit, les pompiers avaient été appelés sur les lieux et ont éteint le feu, l’empêchant de se propager davantage.

tombe 3

Des vandales et des pyromanes semblent avoir visé le carré des Pharisiens, où Rabbi Nathan Mileikowsky, grand-père paternel du Premier ministre Benjamin Netanyahou, est enterré. La police israélienne et la police des frontières a augmenté ses forces sur le site. La police a déclaré que des mesures ont été prises pour sécuriser davantage la région et ces mesures ont conduit à une baisse du nombre d’incidents de vandalisme, perpétrés par les Arabes de Jérusalem-Est. Mais la police  a noté qu’il était impossible de fermer hermétiquement le cimetière, qui s’étend sur plus de 120 hectares, afin de prévenir de tels incidents.

Joshua Wonder, un résident proche du cimetière, a déclaré avoir remarqué le feu aux alentours de 23h30 le mardi, et a appelé les pompiers. « Une dizaine de pierres tombales ont été défigurées, certaines ont été cassées et certaines ont été brûlées. Il est très rare que cela se passe à cet endroit, c’est dans la partie sud-est du cimetière qu’il y a en général des problèmes. »

tombe 1

Il y a un mois, les membres de la Commission de l’Intérieur de la Knesset ont visité le cimetière et ont sévèrement critiqué la police, affirmant que le vandalisme sur le mont se poursuit, bien que la police ait reçu le budget et les outils pour faire face à ce phénomène.

Le commandant adjoint du district de Jérusalem de la police, le général Avshalom Peled, leur a répondu qu’il y avait eu une baisse significative du nombre d’actes de vandalisme dans le cimetière et que, au cours des quatre prochaines années, 160 caméras de sécurité seront mises en place, en plus des agents de la police des frontières qui stationneront sur le site en permanence.

tombe 2

La police a en outre déclaré que, bien que ses activités dans le complot du « carré afghan » aient contribué à réduire le nombre d’incidents de vandalisme, plusieurs actions nécessaires, comme la construction d’une clôture, ont été retardées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *