La grève de la faim touche la santé d’un terroriste

La santé d’un terroriste palestinien en grève de la faim depuis un mois pour protester contre sa détention sans jugement par Israël se détériore, ont déclaré un responsable palestinien et les membres de la famille. Bilal Kayed a commencé sa grève de la faim le mois dernier pour protester contre son internement en vertu du droit de la détention administrative d’Israël, qui permet au pays de détenir les prisonniers sans jugement pour des périodes de six mois renouvelables.

Il avait purgé une peine de 14 ans et demi de prison pour ses activités dans le Front Populaire pour la Libération de la Palestine, une organisation terroriste, et devait être libéré le 15 juin. Cependant, les autorités israéliennes l’ont placé en détention administrative, l’incitant à commencer la grève de la faim.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *