La grève à la centrale nucléaire de Dimona inquiète les autorités

Le chef du Hezbollah menace la centrale nucléaire israélienne de Dimona à l’occasion de l’anniversaire de la seconde guerre du Liban. Pourtant, l’Etat hébreu est surtout inquiété par la grève qui perdure depuis six mois dans ce site particulièrement sensible…..Détails……..

C’est un fait pratiquement sans précédent dans l’histoire des relations de travail en Israël.
Lors de sa dernière réunion avant-hier, le cabinet israélien a approuvé une ordonnance relevant de la législation de l’état d’urgence qui autorise le gouvernement à réquisitionner les ingénieurs du réacteur nucléaire de Dimona. En d’autres termes: la grève de six mois dans ce site ultrasecret est terminée. Les employés qui refusent de reprendre le travail pourront être licenciés. Il s’agit d’une « initiative drastique » qui est « raisonnable » au vu des dommages potentiels causés aux « intérêts essentiels de l’Etat », explique une conseillère juridique du bureau du Premier ministre.

Lire la suite sur koide9enisrael