La gauche et le centre pourraient constituer le premier parti d’Israël

Selon un sondage réalisé par le magazine israélien Globes, une union entre les travaillistes et les centristes de Tsipi Livni remporterait 24 suffrages à la Knesset et deviendrait le plus grand parti d’Israël. Néanmoins, un tel cas de figure ne menacerait pas le Premier ministre Binyamin Netanyahu, dont le parti recueillerait 23 députés. Le parti Israël Beiteinu d’Avigdor Lieberman, tout comme celui de Naftali Bennett auraient 16 députés chacun, le Shass et le nouveau parti de Moshe Kahlon auraient 9 députés. Les partis arabes enverraient 11 représentants à la Knesset.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *