La gare de Lyon jumelée avec la gare de Téhéran

SNCF Gares & Connexions, filiale de la SNCF chargée de la gestion et du développement des gares, a signé lundi un accord de jumelage entre la gare de Téhéran et la gare de Lyon, à Paris. Ce jumelage, signé dans le cadre du déplacement en Iran du secrétaire d’Etat aux Transports Alain Vidalies, avait fait l’objet d’un protocole de coopération en janvier à Paris, mais le nom des gares concernées n’avait pas été précisé. En juillet dernier, Arep, filiale de Gares & Connexions spécialisée dans l’architecture, avait par ailleurs décroché un contrat de 7 millions d’euros pour le réaménagement et la rénovation des gares iraniennes de Téhéran, Machhad (nord-est) et Qom (centre).

«Nous avons un contrat d’aménagement de la transformation de plusieurs gares, et l’idée de ce jumelage est de lancer une coopération pour peut-être signer demain un contrat pour l’exploitation opérationnelle de gares iraniennes en coentreprise», a déclaré à l’AFP Patrick Ropert, directeur général de Gares & Connexions. «Les Iraniens, qui ont pour objectif de porter à 100 millions le nombre de passagers en gare de Téhéran en 2025, cherchaient une gare ayant un trafic équivalant à cet objectif», a-t-il précisé, ajoutant que la gare de Lyon combinait à la fois «des éléments historiques, du trafic RER, TGV et de trains longue distance, ce que les Iraniens cherchent à implanter à Téhéran».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *