La France, vue par un ancien juif…français

La France nouvelle est arrivée !   Vu d’Israël, la France est devenue un pays diffèrent de celui j’ai connu dans mon enfance.

En tant que juif, ayant un nom à consonance nord-africaine, j’ai connu la discrimination, les allusions assassines, les quolibets antisémites et la suspicion de la double appartenance alors que notre nationalité française nous avait été accordé lors de la loi Crémieux au XIXème siècle !

Néanmoins, j’ai toujours été reconnaissant à la France qui m’a donné une instruction républicaine et permis de gravir, jusqu’à un certain point, les étapes pour devenir un chirurgien gynécologue.

Il y a 30 ans, j’ai décidé de venir vivre en Israël dans le pays de mes ancêtres authentiques afin que mes enfants et petits enfants ne souffrent plus de ces infamantes accusations. Aujourd’hui, je vois avec peine, cette nouvelle France qui a accueilli largement des populations venant en majorité des pays musulmans, en leur attribuant la nationalité française sans grand contrôle.

Une grande partie de ces Français de nouvelle souche, n’est pas aussi reconnaissante que les populations juives qui ont toujours eu à cœur de bénir la France tous les sabbats dans toutes les synagogues de France et de Navarre. Pourquoi ces Français de 2eme, 3eme ou 4eme générations ne manifestent-ils pas, dans leur majorité, cette même reconnaissance ?

Le palestinisme est devenu un fer de lance

Au lieu d’exiger de ces nouveaux arrivants légaux ou non, de s’intégrer avec loyauté, sans faux-fuyants d’aucune sorte, et de faire sienne l’histoire du pays d’accueil, la France leur a permis de donner à leurs enfants des prénoms non pas français mais de leurs pays d’origine !

Les incitations à la haine antisémites se sont multipliées et ont pris le masque de l’antisémitisme. Le palestinisme est devenu un fer de lance pour ces populations qui peuvent dès lors, laisser libre cours a leur haine des Juifs et de l’Etat d’Israël.

Hélas ! des Français de plus longue date ont cru qu’exhiber un châle palestinien pouvait, à moindre frais, les transformer en héros de la Résistance ! Quelle horrible confusion ! Dès lors, libre cours était donné aux condamnations publiques et violentes d’Israël et en déniant à notre petit pays, le droit de se défendre contre ces populations hostiles qui entourent.

France, souvenez-vous lorsque vous nous condamniez en cas de neutralisation des assassins et en prétendant que nous utilisions une force disproportionnée contre ces terroristes. Aujourd’hui, chère France, vous êtes la cible de ces mêmes terroristes. Vous n’avez pas su ou voulu interdire leur entrée dans votre territoire et à présent, je constate que vous n’hésitez pas à votre tour, à les neutraliser sur place.

Il est encore temps de vous réveiller

Quand allez-vous utiliser, à votre tour, la force nécessaire pour défendre votre pays, votre population et vos valeurs ?Cette belle France, cette France nouvelle, hélas, est devenue un ventre mou qui laisse libre cours à ces radicalisés comme vous les appelez. Il est encore temps de vous réveiller, d’exiger de ces nouveaux naturalisés une loyauté totale et inconditionnelle, comme Napoléon l’avait exigé des Juifs ?

Sachez que dans notre tradition hébraïque, l’Occident symbolise par Esaü finira par se réveiller, comme je l’ai souvent expliqué dans mes livres. A vous de décider de votre avenir et celui de vos enfants et petits-enfants. Vous avez non seulement le droit mais le devoir de vous défendre contre des agresseurs rusés et devenus maîtres dans la dialectique qu’ils ont appris dans les lycées et les facultés de France.

Courage, ne fuyez pas votre destin.

Yéhouda DJAOUI

Auteur des livres :

  • Israel, la paix et les médias. Editions Brit Chalom 1988
  • Le temps des confusions. Editions Le Manuscrit 2006
  • Israel, miroir du monde. Histoire d’une terre retrouvée. Editions Persée 2009.
  • Quand l’Occident s’éveillera…L’Islam raconté à l’Occident. Editions Persée 2012.
  • Amnésie internationale. Editions Persée 2014.

 

Yéhouda Djaoui

Yéhouda Djaoui

Ecrivain israélien. Auteur des livres - Israël, la paix et les médias. Editions Brit Chalom 1998. - Le temps des confusions. Editions Le Manuscrit 2006. - Israël miroir du monde. Editions Persée 2009. - Quand l’Occident s’éveillera…Editions Persée 2012 -Amnésie internationale. Editions Persée 2014.

5 pensées sur “La France, vue par un ancien juif…français

  • 31 mai 2018 à 8:24
    Permalink

    C est l immigration  » choisie  » en connaissance de cause ! L antisemitisme n est pas seulement celui des musulmans , il est aussi , souvent consolide par les  » elites  » et le reste de la population INDIFFERENTE .
    la politique anti Israelienne existe depuis 2 generations , deja , elle a fait son chemin , nous voyons le resultat ! Les concequences sont terribles pour les Juifs qui persistent a rester ( ceux qui se considerent encore Juif )
    Le reste , ce sera la loi du nombre , c est pour bientot !

    Répondre
  • 31 mai 2018 à 10:01
    Permalink

    La strategie française pro arabe remonte a 1967 , elle a choisi de vendre ses juifs et Israel pour les contrats faciles , le petrole et la main d oeuvre docile pour faire tourner ses usines : 40 ans apres le desastre est patent : la France n a plus d usines mais des chomeurs , les arabes dociles ont elevé des barbares , les pays arabes achetent chez les allemands , Israel n a pas disparu mais est en plein boom economique , seuls les juifs français restent en plan et sont les victimes collaterales de ce fiasco qui laissera la France en ruines

    Répondre
  • 31 mai 2018 à 2:21
    Permalink

    l’affirmation selon laquelle « les populations juives ont toujours eu à cœur de bénir la France tous les sabbats dans toutes les synagogues de France et de Navarre » est contestable. Nombre de juifs en effet ne fréquentent pas la synagogue, mais surtout : si les juifs de France ne peuvent qu’apprécier le fait d’être considérés comme citoyens à part entière de leur propre pays ils considérent cela comme normal -et ne se sentent pas tenus de dire « merci la France ». Cette attitude est en réalité le fait d’un milieu sinon conservateur, du moins, quasiment dépourvu de réflexion politique et où on est enclin à se placer sous la protection du « bon prince »…

    Répondre
  • 1 juin 2018 à 4:09
    Permalink

    cet argument, selon lequel les populations juives « ont toujours eu à coeur de bénir la France », est bien la meilleure preuve… de l’inutilité des prières ! A plus d’une reprise en effet est apparu que pour peu que les circonstances s’y prêtent, toute une partie de la France -sinon, « la France », généralisation qui a peu de sens- est prête à rejeter ceux de ses citoyens qui sont juifs.
    Et quoi qu’en dise cet article il s’agit là d’un rejet déjà ancien : on l’aura vu à l’oeuvre au moment de l’affaire Dreyfus par exemple -où il fut même déterminant dans le virage sioniste de Herzl-, puis sous l’Occupation.

    Répondre
    • 2 juin 2018 à 12:08
      Permalink

      en ce qui concerne par ailleurs le… « palestinisme » ici mentionné c’est aller un peu viote que de l’identifier à l’antisémitisme. Car enfin si c’est être « palestiniste » que d’être en faveur de la création d’un Etat palestinien, à égalité de droits, alors c’est chose probable que les juifs de France ne sont pas moins nombreux (en proportion) que leurs compatriotes non-juifs à le souhaiter. Et cela vaut pour plus d’un pays occidental.
      Cela dit il y a une donnée particulière, dans le cas de la France : pour des raisons historiques sur lesquelles ce serait superflu d’insister le mot « Occupation » y a une sonorité particulière -même pour des gens peu suspects d’être réceptifs à la propagande islamiste.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *