La dernière juive de Malaisie vit…en Australie

Le judaïsme de Malaisie est aussi compliqué que l’histoire géo-politique du pays et que sa géographie

Histoire des Juifs de Malaisie. C’est au 9e siècle, puis au 18e siècle que la présence de juifs est attestée. C’est un siècle plus tard que la ″communauté″ prend de l’ampleur avec l’arrivée de nombreux Juifs de Bagdad sur l’île de Penang. Ils fuient alors les persécutions dont ils sont victimes en Irak sous le règne de Daoud Pacha de 1817 à 1831. (Antoine Mariaux / Histoire des Juifs de Malaisie).

L’île de Penang est située sur la côte Ouest de la Malaisie péninsulaire (Elle fait partie de l’état de Pénang). Elle est reliée au continent malaisien par un pont. La capitale de l’état est Georgetown. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, suite à d’intenses et incessants bombardements aériens par les Japonais, l’île fut évacuée les 16 et 17 décembre 1941 par les troupes du Commonwealth britannique.(Angleterre, Australie). Durant l’occupation japonaise (1942-1945), Penang abrita une base navale qui fut mise à la disposition de la marine allemande qui y détacha des sous-marins. Les U-511 et U-178 firent relâche à Penang en juillet et août 1943.(Histoire de la Malaisie)

La disparition progressive des Juifs de Penang

L’existence des Juifs de Malaisie fut remise en question par la Seconde Guerre mondiale. Avec l’invasion du pays par les Japonais, les Britanniques évacuèrent les familles juives de Penang vers Singapour. Beaucoup firent le choix d’un départ vers l’Australie. Cependant, tous n’eurent pas cette chance comme en atteste le témoignage d’un certain Ephraïm qui fut capturé. Il relate : « Les adultes juifs devaient porter du rouge et blanc à rayures sur leurs manches pour pouvoir être identifiés ». A la fin de la guerre, la population juive de Malaisie est considérablement réduite par la migration vers Singapour, l’Australie et les Etats-Unis et surtout vers le nouvel état créé en 1948 : Israël. Selon les travaux de Raimy Ché-Ross qui a étudié la diaspora juive de Malaisie notamment à travers le cimetière juif de Penang, il n’y avait plus que trois familles juives à Penang en 1969

L’incapacité à pérenniser la communauté et l’absence d’un fort ancrage religieux de la part de la jeune génération ont finalement conduit à sa disparition. La synagogue finit par fermer ses portes en 1976. Le dernier juif de Penang, David Mordecai est mort en 2010. Il repose avec ses ancêtres dans le cimetière juif de l’île. Ses parents étaient arrivés de Bagdad en 1895. Un Beit Habad fonctionne à Kuala Lumpur pour les touristes et les visiteurs juifs de passage.

A ce jour (2013), sa nièce Tefa Ephraim, résidente d’Australie est la seule juive à disposer d’un passeport malaisien. (Antoine Mariaux / Histoire des Juifs de Malaisie)

SOURCE: 

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *