La dernière frappe d’Israël blesse des chefs iraniens et du Hezbollah

Une récente frappe israélienne en Syrie a blessé des chefs iraniens des Forces Al-Quds et du Hezbollah

Cette capture d’image d’une vidéo fournie par l’agence de presse officielle syrienne SANA montre des missiles volant dans le ciel près de Damas, en Syrie, mardi 25 décembre 2018. 
SANA via AP

La frappe aérienne israélienne sur ce que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a qualifié de “dépôts d’armes” iraniens à l’aéroport de Damas en Syrie au cours du week-end pourrait également avoir visé et blessé des membres du Hezbollah libanais et des responsables du Corps des gardes de la révolution iraniens, selon le journal koweïtien Al-Jarida.

Le reportage cite des sources au sein du CGR dans une déclaration exclusive à Al-Jarida, affirmant que l’attaque israélienne visait une réunion de plusieurs membres de la force Quds d’élite du CGR, le Hezbollah libanais et des chefs de l’armée syrienne, qui auraient discuté d’une future offensive conjointe de Moscou, de Damas et d’Ankara contre le front Al Nusra dans la province d’Idlib, considéré comme le dernier bastion des rebelles syriens – en plus des installations militaires iraniennes et des dépôts d’armes. Lire la suite sur jforum.fr