La dernière affaire de corruption de l’Autorité Palestinienne!

La scène palestinienne est encore sous le choc de la dernière affaire de corruption de l’Autorité palestinienne (AP) . En novembre 2014, le Venezuela – sous la présidence de Nicolas Maduro – a décidé de fournir 1 000 bourses pour les étudiants palestiniens en médecine.

La Ministre palestinien des Affaires étrangères, le ministre de l’Education et l’ambassade palestinienne au Venezuela ont détourné l’attribution des bourses, ce qui a provoqué un scandale qui affectera négativement les relations palestino-vénézuéliennes. Ainsi les autorités vénézuéliennes ont décidé d’expulser des dizaines d’étudiants palestiniens. 25 étudiants palestiniens qui résident en Jordanie étaient de retour après avoir été expulsés. Ils ont protesté contre la décision du Venezuela en face de l’ambassade du Venezuela à Amman.

Certains étudiants se sont comportés honteusement à l’École latino-américaine de médecine à Caracas. Certains ont apporté leurs narguilés à l’école, tandis que d’autres ont assisté en pyjama au cours. Certains élèves ont également écrit des slogans offensifs contre feu le président vénézuélien Hugo Chavez sur les murs de l’université, provoquant l’indignation au Venezuela. Le scandale a incité certains médias palestiniens à accuser les responsables palestiniens de choisir les étudiants injustement, car certains de ceux aàqui on a accordé les bourses n’étaient que les enfants des employés de l’AP. Le sous-secrétaire adjoint à l’éducation Ministère palestinien, Anwar Zakaria, a admis que certains des bénéficiaires de bourses d’études de médecines sont issus d’études littéraires et non scientifiques, et certains sont allés au Venezuela afin de travailler ou d’utiliser le Venezuela comme un passage vers d’autres pays.

Un étudiant qui a souhaité rester anonyme a révélé ses déboires avec la bourse: « Je suis surpris que les cours aient été limités à la langue espagnole et à une introduction à la révolution socialiste au Venezuela », a t-il dit, ajoutant que les professeurs ont proposé un programme qui met l’accent sur la santé sociale à la place de la médecine, soulevant son inquiétude que «la médecine palestinienne ne soit pas compatible avec les normes internationales de médecine. »

Un haut fonctionnaire du ministère palestinien de l’Enseignement supérieur a déclaré à Al-Monitor sous condition d’anonymat, « La raison principale derrière le scandale est que plusieurs clans ont supervisé la sélection des étudiants pour leur accorder des bourses d’études, tels que le bureau de Mahmoud Abbas ou les cadres du Fatah. Cela  inclut un grand niveau de favoritisme, des interférences et de la corruption. Pendant ce temps, les vrais étudiants de médecine de Gaza sont privés de bourses étrangères, car l’AP a pris l’avantage de manipuler  le processus de sélection « . Le Front Démocratique pour la Libération de la Palestine a demandé à l’Autorité palestinienne de ne pas attribuer les bourses à une seule faction – une référence au Fatah. Le Bloc islamique, la branche étudiante du Hamas, a déclaré que les responsables palestiniens impliqués avaient travaillé en tant que courtiers. C’est la tricherie la plus grande qui permet à 1 000 étudiants une bourse méritée par la corruption.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *