La Croix Rouge au secours des « pauvres » terroristes

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan a refusé de satisfaire la requête de la Croix-Rouge qui réclame qu’Israël permette aux familles de rendre visite à leurs proches (NDLR terroristes du Hamas), incarcérés sous haute surveillance pour terrorisme.

Quatre de ces prisonniers ont donc demandé à la Haute Cour de justice la reprise des visites, selon Israël Hayom mercredi.

 

Lire la suite sur JForum