La crise de la High-tech précède celle de l’immobilier

Rien ne monte jamais jusqu’au ciel. La crise que l’on annonçait est bien là. Ceux qui ont perçu des milliers de shekels, voire des millions et qui ont investi dans l’immobilier en faisant grimper les prix vont être obligé de vendre. La high-tech israélienne qui a distribué l’argent des investissements est provisoirement en panne.Lire la suite sur jforum.fr