La crise de la coalition semble désamorcée

Alors que la crise de la coalition a atteint un niveau dangereux, les chefs de parti cherchent à désamorcer les tensions et demandent à Netanyahou de réfléchir. Celui-ci, pour ne pas envenimer la situation, annule les entretiens avec la direction du Likoud.

Le président d’Israel Beitenou, le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a prévenu lundi que la coalition devrait se désunir, obligeant Israël à se retrouver face à de nouvelles élections.

Mais il a également souligné qu’il ne prévoyait pas « de changement dramatique, même après les élections. Peut-être le changement radical serait si les trois partis nationalistes – Israel Beitenou, Bayit Yehudi et le Likoud – se réunissaient, bénéficiant alors de 60 sièges à la Knesset. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *