La compagnie Egged licencie 27 chauffeurs arabes

La compagnie de bus Egged a licencié 27 conducteurs arabes qui avaient refusé de reprendre le travail à la suite du suicide de l’un d’entre eux en début de semaine. « Nous avons accepté le fait qu’ils aient été choqué par ce drame, mais sitôt que l’hypothèse du suicide a été confirmée,  ces conducteurs ont fomenté des troubles dans l’entreprise en faisant pression sur leur collègues qui ne pensaient pas comme eux ». Selon la direction de la compagnie, plus de 50 candidats sont sur liste d’attente pour entamer une formation de conducteur. « Nous allons travailler avec des employés motivés  et n’accepterons plus que Egged deviennent un lieu de trouble, d’agitation et de propagande politique », a conclu un communiqué de la direction. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *