La communauté juive de Belgique choquée après qu’un officiel « antiraciste » a défendu un Arabe antisémite

Les Juifs de la Région flamande de Belgique ont déclaré «avoir perdu toute confiance» dans l’autorité antiraciste du pays après que son avocat a pris parti pour un Arabe qui avait appelé à massacrer des Juifs.

L’inhabituelle réprimande faite jeudi par le Forum d’organisation juive de Flandre a eu lieu après que l’hebdomadaire juif Joods Actueel a publié un e-mail rédigé par Johan Otte, un expert judiciaire du Centre interministériel pour l’égalité des chances, ou UNIA, très critique contre la condamnation de mardi pour incitation à la violence contre un Arabe qui avait appelé à massacrer des Juifs.

En 2014, l’homme, un Belge palestinien, avait hurlé des slogans antisémites lors d’un rassemblement à Anvers.

Le Belge palestinien a été condamné à six mois de prison avec sursis et deux coaccusés ont été acquittés.

L’expert a qualifié la sentence de « justice déformée qui n’a rien à voir avec une véritable justice », même si l’UNIA était l’une des deux parties civiles qui avait initié le procès. L’autre partie civile était le forum juif flamand.

« Le courrier électronique illustre clairement que la sympathie de l’UNIA pour l’auteur de l’attentat et non pour ses éventuelles victimes », a écrit le groupe juif dans un communiqué.

Selon le Gazet van Antwerpen, le condamné, qui a immédiatement fait appel de sa peine, avait fait référence explicite à Khaybar – une ville d’Arabie saoudite moderne où au VIIe siècle, les musulmans avaient massacré et expulsé les Juifs.

Michael Freilich, rédacteur en chef de Joods Actueel, a déclaré que l’affaire était la dernière d’une longue liste d’échecs dans la lutte contre l’antisémitisme de la part de l’autorité belge en charge de la lutte contre le racisme.

Le service de presse de l’UNIA n’a pas répondu aux demandes de commentaires de JTA et Joods Actueel.

Vendredi, Liesbeth Homans, ministre chargé de l’égalité des chances au sein du gouvernement de la Région flamande – l’une des trois entités qui composent l’Etat fédéral belge – a appelé à un examen des activités de l’UNIA à la lumière de l’article publié par Joods Actueel.

Une pensée sur “La communauté juive de Belgique choquée après qu’un officiel « antiraciste » a défendu un Arabe antisémite

  • Avatar
    25 février 2017 à 22 h 59 min
    Permalink

    L’antiraciste deviendrait sélectif? Très dangereux pour la démocratie belge ! Demain , il s’agira d’un Belge chrétien qui sera ferra agressé par un muz ! Que fera cet antiraciste ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *