La Chronique singulière de Joseph Raude : Mais qu’a donc voulu dire le Grand Rabbin de France ?

Chaque mercredi Coolamnews met en ligne la chronique de Joseph Raude. Décalée, caustique et singulière. Un nouveau rendez-vous de la Rédaction.                                                                          

super jojo                                      Par Joseph Raude   

Ah mai 68!!! J’avais 20 ans. Je croyais, comme aujourd’hui, à l’avènement d’un monde plus libre, plus égalitaire, plus solidaire. On parlait de fraternité, d’une liberté sans limite, d’un bonheur sans entraves…

Et les slogans ? z’étaient pas beau les slogans ? «CRS : S.S!», «Je ne veux pas perdre ma vie à la gagner!» ou «Il est interdit d’interdire !» et le célèbre «Ce n’est qu’un début, continuons le combat !» que Coluche, Alav Hashalom, a modifié plus tard en «Ce n’est qu’un combat, continuons le début !».

A la Grande Marche Républicaine de dimanche j’ai retrouvé mes 20 ans. J’ai défilé à coté de mon ami François, que j’ai connu au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine. Moi je crois les musulmans sur parole lorsqu’ils déclarent qu’ils ne soutiennent pas le terrorisme et qu’ils sont, comme moi, «Charlie». Certains racontent que plus de 50% des  musulmans français sont favorables à l’application de la charia en France mais c’est de la provocation car à la télé on voit tout plein de musulmans gentils qui affirment avec conviction que «cela n’a rien à voir avec l’islam» que «les terroristes sont en fait très éloignés de la religion», car «l’islam est une religion de paix».

Dans le Coran il est pourtant bien écrit qu’Allah ordonne aux musulmans de livrer la Djihad avec, à la clef, des récompenses illimitées dans l’au-delà aux martyrs dans la guerre contre les infidèles, c’est-à-dire tous les non musulmans. Mais faut pas trop le prendre au sérieux car c’est du folklore.

Certains prétendent que ce sont les valeurs occidentales et judéo-chrétiennes portées par la France qui ont été visées par ces attentats. Ils ne savent pas que le jour de l’attaque contre Charlie Hebdo, des attentats ont eu lieu aussi au Yemen, au Niger, en Syrie et en Irak. Ça prouve bien que ces gens ne sont pas sectaires.

D’ailleurs, si vous réfléchissez un peu, vous comprendrez que les musulmans sont aussi victimes des attentats. Parce que maintenant les français de souche vont avoir peur d’eux et, à cause de ça, les musulmans auront encore plus de difficultés à s’intégrer. Pour préserver l’intégration des «jeunes» en «situation précaire» qui vivent, à cause de nous, dans des «cités déshumanisées», il est primordial de ne pas faire «l’amalgame entre terrorisme et islam».

Parlons des pays musulmans : Eux aussi ils voudraient bien être «Charlie» et pratiquer la démocratie, le respect de la vie privée, de la liberté d’expression et de conscience, donner l’égalité aux femmes, arrêter de lapider les femmes adultères ou couper les mains des voleurs. Mais ils ne peuvent pas à cause des dégâts causés par l’impérialisme et le colonialisme européens.

C’est peut être un comble pour un soixante-huitard comme moi mais je crois dur comme fer les autorités qui déclarent au 20 heures que ces actes de terrorisme ne sont pas liés au radicalisme islamique. En fait, comme nous l’a expliqué le procureur lors du non-attentat (mais qui a tout de même fait 13 blessés) qui a eu lieu le 22 décembre à Dijon  le fait de crier «Allahou Akbar» est sert à se donner du courage chez nos amis musulmans. Faut pas voir le mal partout.

Je suis certain que tous ces massacres étaient le fait de «loups solitaires» ou d’individus «atteints de démence».

Je vais vous prouver que les terroristes étaient cinglés (je vous préviens : Suivez bien mon raisonnement qui est vachement subtil) Est-ce que des gens sensés auraient nuit à ceux qui embrassent leur cause ?

A moins d’être déments pourquoi des Musulmans auraient ils assassiné Charb connu pour ses positions pro palestiniennes ? Faites une recherche sur internet sur les mots clefs «Charlie Hebdo Palestine» ou «Charlie Hebdo Israel» pour vous en convaincre.

Seuls des Mahométans hallucinés pouvaient commettre des attentats dans un pays dont le parlement a voté massivement pour exiger que le gouvernement reconnaisse immédiatement l’État de Palestine sans l’accord d’Israël et sans attendre les négociations.

Qui, à part des Islamistes fous furieux, auraient nuit aux citoyens d’un pays qui a soutenu la résolution présentée par l’Autorité palestinienne au Conseil de Sécurité des Nations Unies, pour exiger un retrait israélien unilatéral aux frontières de 1967 ?

Après la Grande Marche Républicaine (j’aime bien cette expression : ça fait Maoïste) avec François, avec qui j’ai milité à l’UNEF-Renouveau et que j’ai suivi au PS en 1979, j’étais à la Synagogue de la Victoire pour la cérémonie en hommage aux victimes des aliénés et des loups solitaires. Je peux vous dire que tous les membres de notre délégation ont été très touchés lorsque le Grand Rabbin de France, Haïm KORSIA, a déclaré «nos fibres, notre langue, nos rêves, nos espérances, notre culture, c’est la France». Par contre, nous avons eu du mal à assimiler ce qu’il voulait nous faire comprendre lorsqu’il a dit que la France «était à l’image de la Jérusalem de la Bible». Est-ce qu’il sous-entendait par-là que la France est un lieu saint pour le Judaïsme ? N’y aurait-il pas là du Sionisme expansionnisme rampant ? Si c’est le cas, on risque d’avoir de nouveaux ennuis avec les musulmans et c’est vraiment pas le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *