La candidature d’Ahmadinejad a du plomb dans l’aile

L’ex-président extrémiste iranien Mahmoud Ahmadinejad devrait renoncer à être candidat à la présidentielle de mai 2017, après des propos publics du mollah Ali Khamenei qui ne l’y encouragent pas, a estimé lundi le camp qualifié de « conservateur » par les médias occidentaux pour lesquels seuls les Juifs peuvent décidément être qualifiés « d’ultras orthodoxes » et « ultra nationalistes ».

« Un certain monsieur est venu me voir: pour son propre intérêt et pour l’intérêt du pays, je ne lui ai pas dit de ne pas participer à la présidentielle, mais que ce n’était pas dans l’intérêt du pays », a déclaré l’ayatollah Ali Khamenei sans jamais nommer M. Ahmadinejad. « Cela provoquerait une bipolarisation nocive pour le pays », a-t-il affirmé selon son site officiel, ajoutant: « Aujourd’hui le pays a besoin d’unité, en particulier des forces croyantes et révolutionnaires ». L’ayatollah Khamenei a le dernier mot dans les grandes affaires du pays, tant nationales qu’internationales et ses consignes sont respectées à la lettre dans la théocratie chiite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *