Kochavi réprimande 2 officiers pour mise en danger de leurs hommes

Kochavi blâme le commandant du bataillon Nord et son adjoint pour avoir autorisé la conduite d’un véhicule médical transportant cinq soldats près de la frontière libanaise, malgré la menace de tir de missile du Hezbollah et il se félicite de la décision d’avoir mis en scène des faux blessés parmi les troupes afin de réduire les risques d’attaques supplémentairesLire la suite sur jforum.fr