Kezako ? Tou bé Av, la fête des amoureux

 

Tou bé Av (du nom de la date dans le calendrier hébraïque, le 15 [en Hébreu la lettre Tet = 9, le Vav = 6; 9 + 6 = 15] du mois hébraïque de Av) est l’un de ces jours festifs et fameux, peu connus et d’autant moins célébrés, auparavant, dans la communauté juive. Par Rony Akrich.

Tou bé Av. Depuis le retour des enfants d’Israël sur leur terre et la renaissance souveraine de l’Etat Hébreu, cette journée retrouve, peu à peu, ses lettres de noblesse et redore son blason historique.

Seulement quelques jours après le 9 Av, période de deuil commémorant la destruction des deux Temples de Jérusalem et la perte de toute indépendance nationale, Tou bé Av apporte le réconfort grâce à l’amour.
Comme pour Hanoucca, Pourim et Tisha b’Av, cette date relève également d’une décision rabbinique (postbiblique) en ajout au calendrier des fêtes. Tou bé Av se présente au temps de la pleine lune, le calendrier hébraïque étant aussi lunaire, période opportune à l’amour, la fertilité et la romance dans de nombreuses cultures anciennes.

Première mention

La première mention de Tou bé Av est dans la Mishna Taanit: « Rabban Chimon ben Gamliel dit : ‘il n’y avait pas de jours plus heureux pour Israël que le 15 Av et Yom Kippour’. Ainsi, ces jours-là, les filles de Jérusalem sortaient avec des habits blancs empruntés, pour ne pas faire honte à qui n’en avaient pas. Tous ces habits devaient être trempés au bain rituel.

Et les filles sortaient dans les vignes et dansaient dans les vignes. Et que disaient-elles ?
‘Jeune homme, place tes yeux et fais attention à ce que tu choisis pour toi, ne mets pas tes yeux dans la beauté mais dans la famille. Comme il dit: ‘Mensonge que la grâce! Vanité que la beauté! La femme qui craint l’Eternel est seule digne de louanges. Rendez-lui hommage pour le fruit de ses mains, et qu’aux Portes ses œuvres disent son éloge!’. (Michlé 31)

Et ainsi disaient-ils: «Sortez et admirez, filles de Sion, le roi Salomon, orné de la couronne dont le ceignit sa mère au jour de son hyménée, au jour de la joie de son cœur. » (Chir Hachirim 3),
‘Le jour de son mariage’ », c’est le jour du don de la Torah, et ‘le jour de la joie de son cœur, c’est le jour où le Beth Hamikdash sera reconstruit rapidement et de nos jours, amen.»

Selon la Guemara, en ce jour, les «tribus d’Israël furent autorisées à se marier les unes avec les autres» (Taanit 30b).
La fête instituée à l’époque du Second Temple marque le début des vendanges qui prirent fin à Yom Kippour.

Et dans le Talmud…

D’autres commémorations liées à Tou bé Av sont consignées dans le Talmud : « Le 14 ou le 15 Av, les Pharisiens (le Judaïsme rabbinique) vainquirent les Sadducéens (l’opposition). Les membres de la tribu de Benjamin furent admis de nouveau au sein du peuple. La génération du désert ayant refusé de rentrer en terre d’Israël fut condamnée à y mourir, à cette date le décret cessa. Le roi Hoshea, souverain Hébreu du royaume du Nord, annula les ordonnances du roi Jéroboam interdisant à ses habitants de monter pèleriner à Jérusalem. Les Romains permirent aux Judéens d’enterrer leurs morts tombés lors de la bataille de Beitar conduite par Bar Korva.»

La dernière réponse donnée par le Talmud est celle du Rabbin Jacob Bar Acha. Il prétend que Tou bé Av marque l’équinoxe d’été, le moment où les jours commencent à raccourcir et la saison sèche approche de sa fin. Selon Bar Acha, Rabbi Yissa a dit que Tou bé Av correspondait aux derniers jours pour abattre du bois de chauffage pour le Temple.

Fête d’apport du bois

Cette tradition, célébrer la fin de la saison de coupe du bois avec des chants et des danses, était encore observée par les paysans syriens dans certaines villes de Syrie au 20ème siècle.

Selon la Meguilat Taanit, le 15 Av était le jour du ‘korban etzim’ (« offrande des arbres »), au cours duquel les Cohanim, les Leviim et de nombreux profanes apportaient du bois à brûler en grande quantité à l’autel des offrandes; le climat rendait le bois assez sec pour être certain qu’il ne contenait pas de vers (ce qui l’aurait rendu impropre à un usage saint) et qu’il ne soit plus nécessaire de le couper en forêt, probablement jusqu’au 15 Chvat. Flavius Josèphe mentionne aussi cette fête sous le nom de « fête d’apport du bois » mais donne la date du 14 av.

Les futures épouses dansèrent donc à Shilo, une des cités de Samarie et première capitale du royaume d’Israël.
Au temps des premières immigrations, fin du 19ème début du 20ème, des jeunes pionniers Juifs retournèrent en Samarie pour y cultiver la vigne et c’est à travers les vignobles renaissants qu’ils renouvelèrent la tradition des danses et des chants amoureux.

Jour férié ?

Lors des prières publiques, ce jour-là est considéré comme les jours fériés. Les juifs s’abstiennent de prononcer toute liturgie de contrition (Tach’anun), aucune oraison funèbre n’est dite lors des enterrements. Seul cela demeura probant tout du long des siècles d’exil, l’amour, l’allégresse et plus encore, tout avait disparu, et pour cause, dans les méandres de l’enfer diasporique.

Tou bé Av reste une date populaire pour les Juifs car il est dorénavant autorisé de se marier après l’horrible période des trois semaines d’affliction et de chagrin où les mariages étaient interdits. En Israël, il est devenu le jour des amoureux, une sorte de saint valentin à la sauce israélienne.

Des festivals de musique et de danse sont généralement organisés pour célébrer la journée, on offre des cartes de vœux, des fleurs et plein d’autres choses à ses proches. Ces rituels traversent l’ensemble de la société israélienne si friande de tels moments où tous peuvent enfin se sourire, s’embrasser et s’enlacer affectueusement.
Ainsi pouvons-nous contrarier les haines gratuites et l’ensemble des désordres de l’Homme!

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *