Karl Lagerfeld chez Ardisson : Merkel, les migrants et les Juifs

Invité samedi soir sur le plateau de « Salut les Terriens’, diffusé sur C8, le couturier allemand Karl Lagerfeld était interrogé par Thierry Ardisson sur la montée de l’extrême-droite et l’accueil des migrants dans son pays natal. Il n’a pas mâché ses mots…

Faisant le lien entre l’accueil massifs de réfugiés décidé par Angela Merkel et la montée du vote d’extrême-droite, il a estimé que la chancelière avait fait une erreur: « Elle n’avait pas besoin de se taper un million en plus pour se donner une image charmante après l’image de marâtre qu’elle s’était donnée dans l’histoire de la crise grecque », a-t-il estimé.

Relancé par le présentateur, Karl Lagerfeld a prévenu. « Mais là, je vais dire une horreur ». Puis, il enchaîne : « On ne peut pas tuer des millions de juifs pour faire venir des millions de leurs pires ennemis après.

Afin de justifier ses dires, Lagerfeld raconte une anecdote qui est à l’origine de ce malaise. « Je connais une personne en Allemagne qui a pris chez elle un jeune Syrien, qui parlait un peu anglais. Au bout de quatre jours, vous savez ce qu’il a dit à la dame ? « La meilleure version de l’Allemagne, c’est l’Holocauste ». Il était dans la rue la minute qui suit. »  S’en est suivi un long silence avant que Thierry Ardisson ne lance le jingle pour passer à autre chose…

Une pensée sur “Karl Lagerfeld chez Ardisson : Merkel, les migrants et les Juifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *