Kahlon : nos réformes économiques augmenteront le pouvoir d’achat des Israéliens

Le président de Koulanou parle de sa proposition, visant à séparer les sociétés de cartes de crédit des banques, afin de créer plus de concurrence dont bénéficieraient les consommateurs. Un jour après avoir révélé son plan économique, qui est centré sur une proposition visant à limiter les activités des banques, Moshe Kahlon explique sa proposition de séparer les sociétés de cartes de crédit des banques.

« Je pense que, généralement, la direction d’un Etat doit faire preuve de compassion. Une direction sans compassion ne peut pas conduire un gouvernement », a déclaré Kahlon. Cependant, « je ne vois pas de compassion dans le leadership économique d’Israël. Il est vrai qu’il est plus facile de s’occuper d’autres questions, de sécurité ou de l’Iran par exemple. C’est correct, je ne considère pas cela à la légère, mais deux pieds doivent être stables sur le terrain, un pied économique et un pied diplomatique. Il n’y a pas de pied social dans le gouvernement israélien aujourd’hui. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *