Journaux télévisés: Etude comparée France-Israël

Nous citoyens d’Israël et de France, nous avons de nombreux sujets d’analyse comparée qui peuvent être passionnants. J’ai choisi d’examiner la question des médias de nos deux Etats démocratiques, ouverts, en principe respectueux de la diversité et très exigeants de la Vérité.

 

En France

La structure des journaux télévisés se concentre dès le début sur les inondations dans le Limousin, et l’assassinat d’une mamie -pas juive, sinon on n’en parlera pas- par un méchant bonhomme.

Puis, nous aurons un cours d’économie très sophistiqués par des types qui ont BAC plus 4, et qui estiment systématiquement que le ministre ou le président, qui auraient fait Polytechnique et l’ENA sont évidemment des idiots.

Quelques passages importants sur le PSG, le Hand français, et on clôture sur le dernier single de Vianey qui est à la musique ce qu’Enid Blyton est à la littérature.

Entre ces diverses lignes, vous pourrez caser tout ce qui ne sert strictement à rien, et couvre un titre de 15 minutes sur 30. Et parfois on parle d’Israël, généralement suivant un consensus très français voire Européen: Israël est à l’origine de tous les conflits du monde, Syrie, Irak, Soudan, Rwanda, Somalie, Philippines, etc…

Nous avons trois cas qui nous « sauvent »: un journaliste  dont le conjoint est juif, et donc restent à l’écart de la posture française, un homosexuel par admiration des Gay Pride de Tel Aviv, ou encore une personne d’une éthique exceptionnelle, comme il en reste quelques exemplaires congelés au formol.

En Israël

Les sujets peuvent ressembler, s’agissant des questions de faits divers, d’économie, de dérapages des dirigeants du pays ; ces derniers ayant souvent eu lieu après visite à Paris des couples Chirac ou Tiberi, ou autres docteurs es-corruption « au profit de la Ville ou de leur parti ».

Mais très vite, nos titres prennent une tournure dramatique, sanglante, ou de bouc émissaire qui commence à nous gaver légèrement :

-trois soldats de 18 ans viennent d’être kidnappés,

-le Rais Mahmoud Abbas, homme remarquable, vient d’expliquer qu’il n’y aura aucun JUIF dans sa future patrie. Et nous rassurer ainsi que sa thèse universitaire révisionniste n’est pas une erreur de jeunesse. Ouf.

-le joueur de tennis israélien Dudi Sela s’est vu refuser d’affronter le saoudien xxx. Il devait sentir fort le matin, ayant oublié de faire sa douche. Pauvre Saoudien qui n’avait d’autre choix malgré son esprit sportif, laïc et démocratique.

-scandale à Londres où un supermarché de la ville vend des produits israéliens ; (ah zut, tout va bien; les produits sont des molécules contre le cancer, le BDS s’est calmé).Et si nous essayons d’expliquer que ces produits sont fabriqués par des arabes israéliens, qui vont perdre leur boulot…

-Scandale à Harvard, les profs juifs hurlent contre l’existence d’Israël; et des juifs se permettent de s’opposer aux slogans pacifiques.

-Scandale à la bourse, Georges Soros veut faire tomber tout le système économique israélien. Et des israéliens ont le culot de se battre.

-plusieurs roquettes contre les villes de Ashdod et  Ashkelon en provenance de Gaza. Les lanceurs visaient des civils israéliens pour éradiquer enfin ces impérialistes sanguinaires, qui circulent dans les villes, bébés compris.

Toujours en Israël

-les hôpitaux du Nord du pays se sont mobilisés pour soigner les syriens traversant la frontière ; la croix rouge est scandalisée de cette action de communication de l’ARMEE ISRALIENNE.

-la population arabe israélienne a une espérance de vie de 15 ans supérieure à celle des palestiniens; parce que, probablement, on a dû déverser des liquides toxiques dans les tuyauteries de Gaza ; malgré les efforts des dirigeants palestiniens de ne pas voler l’intégralité des subsides européens.

-Louis Ferdinand Céline a fait l’objet d’une attaque virulente contre l’esprit de la littérature française. Des textes pourtant inoffensifs, surtout en les introduisant dans les mosquées salafistes.

-Sarah Halimi aurait fait un bruit insupportable dans ces dernières années, créant un agacement terrible de la part de son voisin, pourtant philosémite mais nerveux.

Voici donc l’équilibre des informations entre mes deux pays de cœur. J’attends ce jour où Pétain et Laval auront disparu des mémoires, où le courage et l’honnêteté intellectuelle remplaceront le mensonge, la collaboration, et l’intérêt des gens. La France n’est pas seule dans ce concert de la mesquinerie internationale; et elle me déçoit tant.

José Boublil

José Boublil

Chef d’entreprise dans les nouvelles technologies, ancien associé du cabinet Deloitte, sioniste convaincu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *