Journaliste anti-israélien J. Cook: « combien de députés britanniques et français travaillent pour Israël »

Le journaliste britannique indépendant basé à Nazareth, Jonathan Cook déteste l’Etat juif. Il pose malignement la question des élus britanniques et français « qui font passer les intérêts israéliens avant ceux de leur pays, ainsi que ceux des médias de ces pays qui n’en soufflent mot »…

Cet article concerne la Grande-Bretagne, mais un pays qui organise une conférence pour la paix en Palestine et décommande les Palestiniens, dont le candidat socialiste à la présidentielle s’affirme « éternellement lié à Israël, quand même ! »), où la Ligue de Défense Juive, classée organisation terroriste par Washington et Tel-Aviv, peut jouer les vigilantes (et les vigiles) en toute impunité (fi des promesses gouvernementales de démanteler la milice… Meyer Habib veille au grain), où un Président de région finance la colonisation israélienne avec l’argent public, et où la dénonciation de l’influence du premier lobby américain (l’AIPAC, ouvertement sioniste) équivaut à un arrêt de mort politique (liste non exhaustive) devrait certainement se poser la question : des élus français feraient-ils passer les intérêts d’Israël avant ceux de la France – sans parler de leurs intérêts personnels ? Et qu’en est-il des médias ? La France reste-t-elle le pays des droits de l’homme ou le pays collaborationniste par excellence ?

Voir, en fin d’article, la liste interminable des « Amis Français d’Israël » : votre élu en fait-il partie ? N’hésitez pas à l’en féliciter : les criminels de guerre et criminels contre l’humanité sont par trop décriés. Mention spéciale pour le Front de Gauche : François Asensi, Député-maire de la 11e circonscription de Seine-Saint-Denis, qui conjugue la vice-présidence du groupe France-Palestine avec celle du groupe d’Amitié France-Israël. Comme disait l’autre, « Ce ne sont pas les girouettes qui tournent, c’est le vent. »

Al Jazeera doit être félicitée pour une enquête clandestine exposant quelque chose que la plupart d’entre nous aurions probablement pu deviner : que certains membres du personnel de l’ambassade d’Israël au Royaume-Uni – ne faisons pas les vierges effarouchées, des agents du Mossad – travaillent avec des militants et de hauts responsables politiques des Partis conservateur et travailliste afin de subvertir leurs propres partis de l’intérieur, et réorienter la politique étrangère britannique pour qu’elle profite aux intérêts d’Israël au lieu des intérêts britanniques.

On ne peut pas vraiment blâmer Israël pour cela. La plupart des Etats promeuvent leurs intérêts du mieux qu’ils peuvent. Mais on peut et doit exposer et faire honte aux politiciens britanniques qui collaborent avec Israël pour nuire davantage à la démocratie représentative de la Grande-Bretagne.

Ce n’est pas comme si ces personnes ne pouvaient pas être facilement identifiées. Ils annoncent même ce qu’ils vont faire. Ils sont membres du groupe parlementaire des Amis conservateurs d’Israël et des Amis travaillistes d’Israël. Ils dominent les deux partis du Parlement, mais surtout les conservateurs. Selon les chiffres des Amis conservateurs d’Israël, 80% des députés conservateurs appartiennent au groupe des Amis d’Israël du parti.

Jadis, personne n’aurait hésité à appeler les politiciens britanniques agissant dans l’intérêt d’une puissance étrangère, et obtenant très probablement des avantages financiers pour le faire, des « traîtres ». Et pourtant, comme le montrent les vidéos secrètement filmées par Al Jazeera, les espions israéliens comme Shai Masot peuvent facilement rencontrer et conspirer avec le proche assistant d’un ministre conservateur pour discuter de la meilleure façon de « faire tomber » le ministre adjoint des Affaires étrangères, Alan Duncan, à cause de ses critiques contre les colonies illégales d’Israël dans les territoires occupés. Maria Strizzolo, l’assistante du ministre de l’éducation Robert Halfon, suggère de façonner un « petit scandale » pour porter préjudice à Duncan.

Masot et les services de renseignement d’Israël ne peuvent pas influencer la politique étrangère britannique à travers le parti d’opposition travailliste, mais cela ne les empêche pas d’avoir aussi un vif intérêt pour les députés travaillistes. Masot est filmé en train de parler au Président des Amis travaillistes d’Israël, Joan Ryan, à propos de « beaucoup d’argent » – plus d’un million de livres sterling – qu’il a reçu du gouvernement israélien pour envoyer encore une autre brochette de députés travaillistes dans un voyage tous frais payés en Israël, où ils seront choyés, cajolés, et apprêtés par de hauts fonctionnaires israéliens pour qu’ils adoptent des positions pro-israéliennes encore plus extrêmes. Les Amis travaillistes d’Israël sont connus pour envoyer la plus grande proportion de députés en Israël dans ces genres de voyages.

Est-ce que cela a un effet sur la politique intérieure britannique ? Vous pouvez le parier ! Israël n’est pas un organisme de bienfaisance.

Un grand nombre de ceux qui ont rendu misérable la vie du leader travailliste Jeremy Corbyn font partie des Amis travaillistes d’Israël. Ce sont les mêmes députés qui ont fait tout un tapage sur une prétendue « crise d’antisémitisme » dans le parti travailliste – basée sur zéro preuve tangible – depuis que Corbyn est devenu le chef du parti. Suivaient-ils alors ce que leur dictait leur conscience ? (…)

Le gouvernement britannique biaise sa politique étrangère pour éviter de contrarier les donateurs juifs, dit un ministre conservateur du gouvernement de David Cameron, qui s’exprime anonymement dans le Mail dimanche. Les députés, quant à eux, agissent comme des agents d’une puissance étrangère, plutôt que des représentants du peuple britannique.

Pendant des années, les Amis conservateurs d’Israël et les Amis travaillistes d’Israël ont travaillé avec – et même pour – le gouvernement israélien et leur ambassade de Londres pour promouvoir la politique israélienne et contrecarrer la politique du gouvernement du Royaume-Uni et les actions des ministres qui tentent de défendre les droits des Palestiniens.

Beaucoup de pays essaient d’imposer leurs points de vue aux autres, mais ce qui est scandaleux au Royaume-Uni est que, au lieu d’y résister, les gouvernements successifs s’y sont soumis, ont pris l’argent des donateurs, et ont permis au trafic d’influence israélien de façonner la politique et même de déterminer le sort des ministres.

La conduite de certains députés doit être exposée au grand jour, de même que l’infiltration toxique et trompeuse de notre politique par les agents involontaires d’un autre pays. […]

Nous avons besoin d’une enquête complète sur l’ambassade d’Israël, les liens, les accès et le financement des Amis conservateurs d’Israël et des Amis travaillistes d’Israël.

Notez également que le fait qu’Al-Jazeera, plutôt que le quatrième pouvoir britannique, ait exposé les agissements d’Israël pour subvertir le système politique britannique constitue un acte d’accusation contre les médias du Royaume-Uni. Ce n’est pas comme si les journalistes de la BBC, du Guardian, du Times et du Mail n’avaient pas vu des ministres comme celui/celle citée précédemment se plaindre à eux durant des années au sujet des interférences en provenance d’Israël. Alors pourquoi n’ont-ils pas envoyé depuis longtemps des équipes d’infiltration pour exposer cette collusion entre Israël et les députés britanniques ?

Nous avons eu des semaines d’histoires sur les efforts supposés de la Russie et de Poutine pour subvertir l’élection américaine, sans encore le moindre soupçon d’aucune preuve, et sur la base d’une allégation centrale contre les Russes selon laquelle ils auraient compromis le résultat des élections en diffusant des informations véridiques sur des actes répréhensibles du Parti démocrate. Des diplomates russes ont été expulsés sur la base de ces affirmations infondées, et le Président Obama a promis d’autres mesures secrètes contre la Russie.

Ici, nous avons des preuves documentées que le gouvernement israélien complote secrètement avec des députés britanniques « amis » pour évincer un ministre du gouvernement britannique. Si ce n’est pas là de l’ingérence dans le système politique britannique, je ne sais pas ce qui en serait. Aurons-nous de même des semaines de couverture de cette histoire dans les médias au Royaume-Uni, ou sera-t-elle rapidement classée et oubliée ?

9 pensées sur “Journaliste anti-israélien J. Cook: « combien de députés britanniques et français travaillent pour Israël »

  • Avatar
    18 janvier 2017 à 19 h 53 min
    Permalink

    Mon beau frère dirait
    D E H O R S !!

    Répondre
  • Avatar
    18 janvier 2017 à 19 h 59 min
    Permalink

    On est en droit de ne pas aimer un pays mais dans ce cas on n’y reste pas

    Répondre
  • Avatar
    18 janvier 2017 à 21 h 03 min
    Permalink

    Je suis bien sur pour la liberte d’expression ,mais la comment peut on accepter la presence nocive de ce journaleux en ISRAEL , lui accorder une résidence permanente , une carte de presse et lui permettre d’écrire des articles nauséabonds contre ISRAEL ,pourquoi ne pas tout bonnement l’expulser du territoire ( Nazareth n’est pas én ISRAEL ) pour activités subversives et diffuseur de fausses nouvelles portant atteinte a des accords avec d’autres pays ( Grande Bretagne entre autre )

    Répondre
  • Avatar
    18 janvier 2017 à 23 h 27 min
    Permalink

    Il devrait s’il était objectif dénoncer tous les députés parlementaires européens sénateurs pro palestiniens y compris en Grande Bretagne et dire combien la communauté internationale verse depuis des années à l’autorité palestinienne pour fonctionner s’il n’aime pas ISRAEL comment peu on etre assez cons pour ne pas le virer à coup de pieds au cul

    Répondre
  • Avatar
    19 janvier 2017 à 21 h 40 min
    Permalink

    Je ne comprends pas pourquoi coolamnews affiche complaisamment et in extenso les articles des anti israeliens!

    Cela donne de la publicité à ces malfaisants et des arguments aux antisémites!

    Il suffit que votre site donne un résumé de ces textes nauséabons pour notre édification

    Répondre
  • Avatar
    19 janvier 2017 à 22 h 31 min
    Permalink

    Les lecteurs s ‘etonnent de la non réaction des autorités. C ‘est parce qu Israel est dirigé par une classe politique d ‘une médiocrité affligeante.Des politicards de basse extractions des minables sans vision à part quelques uns.

    Comment peut on accepter que le dirigeant de BTSELEM aille au conseil de sécurité déblaterer sur son pays impunément ainsi que les dizaines D’ ONG gauchistes ennemies farouches de leur pays qui prospèrent sans souçis!

    Que ce traire de Guidéon Levy crache tous les jours sur son pays dans ce torchon de Haaretz.

    Que le créateur de BDS Un Barghouti encore bénéficie d ‘une autorisation de séjours â AKKO alors qu’ il n est pas Israélien !et cette funeste loi de regroupement familial qui fait qu ‘un palestiniens qui épouse une ou un arabe Israelien est ipso facto autorisé a vivre en Israél!!

    Le pire est cet invertébré de BIBI qui fait plus de mal à Israel que le Hamas et le Fatah reunis!

    Il se répand en déclarations viriles qui lui attirent les foudres du monde entier pour aussitôt reculer .Ce qui occasionne des dommages considérables à sa crédibilité .

    Ainsi quand l ‘ONU a reçu les palestiniens il a déclaré vouloir construire dans la zone E1 RIEN ne s’ est passé ,il a déclaré la fin du régime club Med dans les prisons RIEN, il a déclaré ne plus vouloir rendre les cadavres de terroristes RIEN ,il a déclaré vouloir suspendre les aides d ‘Etat aux palestiniens de jérusalem EST l ‘après midi même il est revenu sur sa décision !!!!Il davait interdire les finacements étrangers des innombrables ONG gauchistes il n a presque rien fait!Nous risquons d avoir des problêmes a dit ce minable!!TOUJOURS LA PEUR ,LA RETENUE

    Il s ‘est minablement excusé devant Erdogan .il se flatte d’ être le PM qui a le moins construit en judée .Trump l’ invite dès son élection, par peur d Obama il refuse !!de même d ‘assister â l ‘intronisation de Trump.

    Son rêve c ‘est de faire entrer la gauche au gouvernement .

    Dany Danon l’avait dit ;il fait la politique du Meretz!!Du coup il l expédie à l ‘ONU pour s ‘en débarasser!

    La liste est longue des reculs de ce minable .Des millions d Israelien sont abusés par cet homme IL FAUT LE VIRER ET METTRE BENNETT

    On apprend qu ‘il se couche devant le dirigeant de hédioth haaronot, qu ‘il mendie un pacte de non agression avec ce journal OÛ S’ ARRETERA LA BASSESSE DE CET HOMME !!Begin et Shamir doivent se retourner dans leurs tombes!

    BEN GOURION à dit une chose formidable IL EST PLUS FACILE DE SORTIR LES JUIFS DE L ‘EXIL QUE DE SORTIR L EXIL DE LA TÊTE DES JUIFS ces limaces de politiciens Israeliens sont encore dans les ghettos d ‘Europe à raser les murs et s excuser d être encore vivants

    Et ce Aryé Dery qui a fait de la prison ce SHASS QUI A VOTÉ CES FUNESTES ET MORTIFÊRES ACCORDS D’ OSLO en échange d une mansuétude pour Dhery.QUE DE MINABLES ,À VOMIR!!

    PATHÉTIQUE!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *