John Kerry avoue ne pas être intimidé par l’Etat islamique

Le Secrétaire d’Etat américain aux affaires étrangères, John Kerry, plaide pour une implication plus musclée des États-Unis au Moyen-Orient: « Nous devons être profondément engagé dans la région, parce qu’il en est directement des intérêts de notre sécurité nationale et de notre économie, et c’est aussi pour mieux répondre à l’image que le monde a de nous. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *