Jibril Rajoub se sert du sport pour promouvoir la terreur et le meurtre de Juifs

« Palestinian Media Watch » (PMW) affirme que Djibril Rajoub, l’ancien chef de la sécurité du Fatah et actuellement responsable de sport au sein de l’Autorité palestinienne qui est derrière un appel à la FIFA de boycotter Israël, lance un tournoi de tennis de table qu’il nomme « à la gloire » d’un terroriste palestinien qui a tué 38 personnes en 1978 lors d’une attaque sanglante.

Djibril Rajoub, le chef de la Fédération Palestinienne de Football et du Comité olympique palestinien, utilise des événements sportifs pour glorifier les terroristes tout en cherchant à obtenir qu’Israël soit banni de la Fédération internationale de football (FIFA), révèle un rapport de l’organisation Palestinian Media Watch.

attentat de munichAthlètes israéliens assassinés à Munich par le Fatah

Selon le rapport, Rajoub, l’ancien chef de la sécurité avant son licenciement en 2002, est « l’une des forces motrices de cet abus sportif et continue de promouvoir la terreur. Même les terroristes responsables du massacre des 11 athlètes israéliens aux Jeux Olympiques de Munich en 1972 continuent d’être glorifié par l’AP et le Fatah. »

attentat 1978Bus israélien après l’attentat vue dans la presse du Fatah

L’organisation PMW a condamné l’absurdité de l’Autorité palestinienne de vouloir suspendre Israël alors qu’il a lui-même aucun respect pour le sport ou l’esprit des Jeux olympiques. Le rapport indique que Rajoub a lancé un tournoi de tennis de table nommée d’après Dalal Mughrabi, qui a mené une attaque terroriste sur la route côtière d’Israël en 1978 qui a tué 38 Israéliens, dont 13 enfants, et a blessé 71 autres personnes.

« L’Utilisation abusive et diffamatoire du sport au sein de l’Autorité palestinienne est un exemple concret de la façon dont l’AP choisit de consolider davantage le conflit plutôt que de travailler pour le résoudre. L’Autorité palestinienne utilise le sport pour envoyer le message que le meurtre de civils israéliens est honorable et héroïque, que tout Israël est la « Palestine », et que le renforcement de la paix ou que la « normalisation » avec Israël est interdite et même criminelle. »

paz 2Shalevet Paz, 10 mois, assassinée par le Fatah

D’autres exemples comprennent un rassemblement et une manifestation sportive du Fatah organisée en mémoire d’Abou Jihad, un terroriste responsable de l’assassinat de 125 Israéliens, un championnat d’échecs du Fatah parrainé à Hévron nommé d’après le terroriste Marwan Zalum, qui était responsable de plusieurs attaques meurtrières, comprenant l’assassinat de Shalhevet Paz à Hébvon, une enfant de 10 mois.

Le rapport cite également les commentaires violents de Rajoub, lorsque le Centre Peres pour la Paix a organisé un match de football entre enfants israéliens et palestiniens, Rajoub a déclaré que c’était un « crime contre l’humanité. » Dans une interview à la télévision libanaise, il a dit : « Nous ne disposons pas encore d’armes nucléaires, mais je vous jure que si nous avions de telles armes, nous les utiliserions. »

La semaine dernière, lorsque le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré le président de la FIFA Sepp Blatter, il lui a montré quelques-unes des conclusions du rapport. Aujourd’hui, le Premier ministre a déclaré : « Si la FIFA exclue Israël des compétitions internationales, ce sera la fin de la FIFA. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *