Un jeune homme resident d’un village arabe du centre d’Israël tué dans un affrontement violent avec la police

Un jeune homme de 20 ans  a été tué dans de violents affrontements qui ont éclaté lundi soir entre la police et des manifestants de la ville arabe de Kafr Qassem, dans le centre d’Israël, ont rapporté les médias israéliens…

Selon la police, les affrontements auraient dégénéré lorsque les forces de l’ordre, après un contrôle d’identité, ont  tenté d’arrêter un résident de la ville recherché. L’homme aurait résisté à l’arrestation et aurait attaqué les officiers de police avec l’appui d’une cinquantaine de manifestants à ses cotés. Les forces de l’ordre, victimes de jets de pierres, ont tout de même réussi à reprendre le contrôle de la situation en appréhendant le suspect mais des centaines d’émeutiers rassemblés à l’entrée de la ville et autour du commissariat ont ensuite incendié plusieurs voitures. C’est alors qu’un civil, gardien de sécurité présent sur les lieux, se serait senti menacé et donc en danger et aurait ouvert le feu sur les émeutiers. Un jeune homme de 20 ans, rapporte israelnationalnews.com, du nom de Ahmed Taha, a été sévèrement touché par balles et évacué vers l’hôpital de Beilinson, où il a été déclaré mort.

Vue d'un poste de police dans la ville arabe israélienne de Kafr Qasim, qui a été incendiée lors d'émeutes la nuit dernière suite à l'arrestation d'une personne recherchée. Juin 06, 2017. Photo de FLASH90

La police a ouvert une enquête sur les circonstances du décès.

Tel-Avivrre – la rédaction –

.

.

Lire la suite

source : Telavivre