Jérusalem renoue avec les fleurs sauvages

Les Israéliens prennent leurs fleurs sauvages au sérieux. Ils parcourent de longues distances pour les admirer et la loi leur interdit de les cueillir.

Voici que les jardins botaniques de Jérusalem et son centre pour la durabilité urbaine ont lancé le projet Wildflower Seeds visant à introduire des fleurs sauvages rares et menacées dans les jardins familiaux.

Des centaines de milliers de graines de fleurs sauvages ont été collectées, nettoyées et emballées au cours des quatre dernières décennies par des bénévoles des Amis des jardins botaniques de Jérusalem en coopération avec des groupes issus de l’association israélienne pour les adultes et les enfants autistes qui offre des vocations communautaires aux personnes souffrant de handicaps psychiatriques, physiques et intellectuels en Israël ; et des bénévoles anglophones, hébraïques et arabophones du Wohl Rose Gardening Club .

Juste avant le début de l’année sabbatique agricole (la shmita), lorsque la terre ne doit pas être labourée ou plantée, les volontaires ont lancé une campagne de vente et de distribution de semences de plus de 30 espèces dans le but d’améliorer l’équilibre écologique de la faune et des plantes dans le ville et au-delà.

A la mémoire de Nehama Rivlin

« Beaucoup de ces plantes économisent l’eau ; ils n’ont pas besoin d’être arrosés au-delà des pluies hivernales et peuvent pousser à l’ombre, ce qui est une caractéristique de nombreux jardins d’arrière-cour dans la ville de Jérusalem », selon l’association..

Une espèce disponible est la Campanula peregrina L. (campanule) en voie de disparition originaire du nord de la Galilée. Les graines restantes ont été collectées, transportées et cultivées, puis envoyées à l’Autorité israélienne de la nature et des parcs.

Les graines emballées sont également vendues dans des serres et données aux écoles maternelles de Jérusalem pour une leçon expérimentale sur le processus de croissance. Il existe également des jardinières disponibles dans une sélection de couleurs prêtes avec de la terre, trois types de graines et des instructions de semis.

Le projet Wildflower Seeds honore la mémoire de Nechama Rivlin, la défunte épouse de l’ancien président israélien Reuven Rivlin.

SOURCE : Israel21c

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *