Jérusalem met en place une « salle de guerre » pour lutter contre le terrorisme

Le ministre de l’Intérieur Arié Deri (Shass) et le maire de Jérusalem, Nir Barkat, ont tenu une réunion mercredi pendant laquelle ils ont décidé de créer une « salle de guerre » dans un bâtiment de la municipalité de Jérusalem, située juste au nord-ouest de la vieille ville.

Deri et Barkat doivent travailler de concert avec d’autres ministères pour établir cette salle de guerre, dont le but sera de surveiller la situation et d’aider à prévenir les activités terroristes hostiles, telle que l’attaque de ce matin dans la capitale.

Dans cette attaque, deux terroristes arabes armés ont ouvert le feu sur un bus Egged à Ramot, près du quartier nord, avant de fuir vers la porte de Damas sur la rue Tzanchanim, qui est ironiquement située non loin du bâtiment de la municipalité .

« Ces jours, il est de notre obligation d’agir pour préserver la sécurité des habitants de la ville. La salle de guerre est une étape importante et nous continuerons d’agir pour obtenir la sécurité et la tranquillité dans la ville, » a déclaré Deri.

2 pensées sur “Jérusalem met en place une « salle de guerre » pour lutter contre le terrorisme

  • 9 mars 2016 à 15 h 28 min
    Permalink

    Arieh deri n’y connaît rien en matière de sécurité, cette initiative ce n’est que decla communication. Ce monsieur ainsi que le reste du gouvernement devrait demissionner très rapidement afin de laisser les israeliens nommer des personnes capables d’assurer notre sécurité. Netanyahu est en bout de course , il nous met en danger..

    Répondre
  • 9 mars 2016 à 14 h 31 min
    Permalink

    Quoi???? On est en plein délire ! On est tombés si bas! Avec tout l’arsenal de Tsahal, on en est réduit à « une salle de guerre » pour trouver des solutions contre des terroristes????? Mais pour qui nous prend-on, nous juifs, peuple d’israel????? De qui viennent ces idées à deux sous?????? Du bureau du Premier ministre qui INTERDIT d’agir pour sa légitime défense???? Que le peuple le sache et exige la démission de ces marionnettes au gouvernement qui travaillent pour le mal absolu.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.