Jérusalem : Ce que j’ai répondu à mon correspondant espagnol

Correspondance entre notre chroniqueur Joseph Raude et l’un de ses amis espagnol sur la question de Jérusalem

Cher monsieur RAUDE, en reconnaissant Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël Trump a encore fait des siennes. Son initiative va bloquer le processus de Paix.

Ne vous y trompez pas : Je ne pense pas que Jérusalem doive être ou ne pas être capitale d’Israël. Je dis que ça se discute et seulement entre les deux peuples : ceux qui y habitaient il y a 3000 ans et ceux qui y habitent depuis 3000 ans.

Votre obligé, Roberto DRASAVE – Madrid

Réponse de Joseph Raude

Israël : Le seul pays au monde dont la capitale officielle n’est pas reconnue

Très cher Monsieur DRASAVE,

Je partage tout à fait votre point de vue. Israël doit continuer à rester le seul pays au monde dont la capitale n’est pas reconnue.

Les israéliens pourrait objecter qu’il y’a 3000 ans, à l’époque où vos ancêtres les Ibères habitaient des huttes en bois et s’ébattaient sur les riantes rives du Manzanares, Jérusalem était déjà la capitale de l’Etat Juif. Mais cela n’a rien à voir avec le sujet qui nous préoccupe.

Madrid à été fondée par Muhammad Ier

Madrid ayant été fondée au IXème siècle par Abû Abd Allah Muhammad ben Abd ar-Rahman plus connu sous le nom de Muhammad Ier Émir de Cordoue, j’ai toujours admiré votre engagement militant pour les droits des descendants du fondateur de la ville dans le cadre de l’ONG «Rendons à César ce qui est à César et à Muhammad ce qui est à Muhammad». Selon vous, il faudrait soit rendre Madrid aux descendants de l’Emir, soit les dédommager.

Jérusalem capitale du pays des Bisounours

L’ONU, dans son infinie sagesse, voulait créer dans la région le pays des Bisounours, puisqu’elle envisageait la création d’un secteur de Jérusalem démilitarisé sous l’égide du Conseil de tutelle des Nations Unies. Il devait élaborer un statut pour la ville. Une assemblée devait être élue au suffrage universel par la population adulte, et, ce statut, devait rester en vigueur 10 ans, puis être examiné par le Conseil de tutelle.

Les israéliens ne sont pas raisonnables : Ils n’ont pas tenu compte de ces bonnes idées. Ils ont pris l’initiative d’étendre leur juridiction sur la ville. En 1950, ils ont même eu le toupet de déclarer que Jérusalem était leur capitale. Il faut dire à leur décharge qu’ils avaient été attaqués par 5 États arabes : Égypte, Liban, Syrie, Jordanie et Irak et que les arabes non plus, refusant de reconnaître Israël, n’ont pas accepté le plan. Toute cette affaire n’a rien à voir avec «l’occupation» et «l’Apartheid» puisque même avant la guerre des 6 jours la communauté internationale n’avait pas reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël.

D’ailleurs, entre 1948 et 1967 Jérusalem Est et les «territoires» étaient occupés par la Jordanie. Pourquoi à cette époque-là, les Palestiniens n’ont-ils pas revendiqué Jérusalem comme capitale ? C’est bizarre non ?

Joseph Raude

Joseph Raude

Joseph RAUDE, titulaire du BEPC et d’un Master de Tmenicologie. Sorti 1er de sa promotion à Polytechnique School of London. Expert en Proche et Moyen-Orient car ayant lu tous les ouvrages de Charles ENDERLIN

Une pensée sur “Jérusalem : Ce que j’ai répondu à mon correspondant espagnol

  • 8 décembre 2017 à 9:16
    Permalink

    Tu aurais pu lui dire que Jerusalem est deja une cite international car la Jordanie detient le mont du temple avec ses policiers mais c est un different sujet.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *