Jeremy Corbyn, le leader des travaillistes a eu cette phrase malheureuse lors de la présentation d’un rapport sur l’antisémitisme

« Nos amis juifs ne sont pas plus responsables des actions d’Israël ou du gouvernement de Benyamin Netanyahou que ne le sont nos amis musulmans de celles de plusieurs États ou organisations soi-disant islamiques« . Ce jeudi, la phrase de Jeremy Corbyn, chef du parti des travaillistes en Grande-Bretagne, même si elle n’accole pas exactement les termes « État » et « islamique », a fait tache, ramassant immédiatement les huées d’un public pourtant acquis à sa cause. Prononcée lors d’un événement contre l’antisémitisme, cette déclaration sème la confusion, même sans vouloir jouer sur les mots. Et M. Corbyn aura beau nier et essayer de se rattraper aux branches un peu plus tard, la comparaison entre autorités israéliennes et État islamique est bel et bien établie dans les esprits : « Ce que je veux dire, c’est que l’on ne devrait pas dire à quelqu’un que sous prétexte qu’il est juif, il doit avoir une opinion sur Israël, de la même manière que l’on dit à chaque personne musulmane qu’elle doit avoir une opinion sur les ignobles agissements de la part de ceux qui déforment les justes propos de l’Islam par leurs actions« , a-t-il tenté peu de temps après.

« Lorsque vous êtes dans un trou, arrêtez de creuser », dit un proverbe anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.