Je ris des antisémites pour la première fois

 

 

La vie est un éternel recommencement. Les cons meurent toujours trop lentement. Et les antisémites discourent avec moins de 100 mots dans leur quotidien: nez crochu, sang dans les pains azymes, protocoles des sages de Sion, déicide, argent, usure, etc. Complétés par les nouveaux mots Sioniste, génocide palestinien, massacre d’enfants de Gaza et Bibi criminel. Par José Boublil

Sans rire, j’ai vraiment envie de rire, maintenant qu’on ne tue des juifs qu’avec parcimonie; dans les rue de France et d’ailleurs, on en rêve seulement. Alors, certes, j’ai tremblé et pleuré en entendant ces enfants et Jonathan (que j’avais bien connu) à Toulouse . Pareil pour les autres bestialités , de l’Hyper Casher, de Sarah Halimi, de

Mireille Knoll et, plus tôt d’Ilan Halimi. Mais mon envie de rire, jaune je le reconnais, est lié pour la première fois de notre Histoire à notre force, intellectuelle et militaire; toujours pas diplomatique.

Reprenons un peu le cours de notre temps depuis les quasi-origines. Si on regarde du haut de la pyramide du temps les événements du globe traitant des juifs depuis 3500 ans, il ne fait pas de doute que plus de la moitié des infos parlaient des juifs. Et dans cette longue, souvent sanguinolente, litanie nous étions confinés aux seuls endroits sans échappatoire, aux villes cernées de murailles ou de barbelés, parfois de barres de neige infranchissables. Nos morts par balles ont suivi ceux au bûcher, les autres à la machette ou au gaz .

Puis, après ce temps où notre seul survie tenait en quelques livres précieux et deux cubes noirs avec leurs lanières, est arrive le Messie du temps, celui qui prepare la suite: l’année 1948. J’ai « inventé » ce Messie en plagiant plusieurs de mes Maîtres qui débattent d’un concept de Messie-année, idée, virtuel mais présent.

En 70 ans notre peuple millénaire a produit plus qu’en 3000 ans

Le temps s’est condensé et en 70 ans notre peuple millénaire a produit plus qu’en 3000 ans des grecs, romains ou byzantins cumulés. Aujourd’hui qui sommes nous?

– toujours un peuple minuscule.

– la Nation qui a obtenu les plus grandes récompenses scientifiques du monde par tête d’habitant. Mais je note pour ne pas faire de jaloux que notre proportion de cons est très élevée aussi.

-l’armée la plus la plus performante du monde pour ceux qui ne haïssent pas les juifs et leurs histoires, l’armée la plus éthique.

-une qualité de vie qui figure dans les 10 pays les plus heureux du monde

-plus de 50 nationalités, noirs et blancs, qui cohabitent sereinement, incluant les arabes, les bédouins ou les Druzes.

Pourquoi donc, suis-je tenté de rire, lorsque ces minables d’antisémites se moquent de BHL, de Anne Sinclair -ex bouchère casher de Le Pen et actuelle petite fille du marchand de Picasso- de Finkelkraut ou de tous les juifs qui dérangent ?

Je ris comme Rabbi Akiva

Je ne peux m’empêcher de voir ce sous-homme merdeux , insultant la si distinguée Anne Sinclair, alors que d’une pichnette il n’existerait pas, ni lui, ni ses amis, par la seule force de nos soldats. La couardise face à notre retenue. Je ris comme Rabbi Akiva devant les ruines du Temple, confiant dans sa reconstruction. Là, aujourd’hui, nous nous sommes intégralement reconstruits.

Je ris de les imaginer agglutinés, à salir le net et incapables d’éclabousser qui que ce soit de notre pays. Leur gloire est de hurler et personne ne les entend.

Il est important que nous cessions de vivre ces insultes comme insupportables: depuis 1942 nos haillons et nos lance-pierres ont fait place a une force implacable. Arrêtons de lire cette prose de gens dont le QI dépasse rarement celui de poissons ou de lézards. Nous sommes les nouveaux juifs. Et personne ne nous fait plus peur, désormais. Libérons-nous enfin et rions des idiots qui nous détestent. C’est si bon.

José Boublil

José Boublil

Chef d’entreprise dans les nouvelles technologies, ancien associé du cabinet Deloitte, sioniste convaincu.

4 pensées sur “Je ris des antisémites pour la première fois

  • Avatar
    31 janvier 2020 à 14 h 45 min
    Permalink

    Israel est puissant aujourd’hui mais l’histoire montre que rien ne dure eternellement.
    C’est l’occasion de ne plus tendre la joue et de régler quelques comptes.
    Malheureusement rire ne suffira pas à nous garder en vie.

    Répondre
  • Avatar
    31 janvier 2020 à 23 h 17 min
    Permalink

    Je signe des deux mains, n’étant pas Juif, Mais Ami d’Israël……..Même si quelques fois je fais des maladresses, je suis avec vous……Vous êtes un Peuple qui a la joie dans le coeur à en faire la bringue tout les trimestres, démontrant au temps, qui vous accompagne avec vos joies qui sont le moteur de la réussite à travers le temps & l’Histoire, et ceux qui n’ont pas encore compris resteront à jamais à la traine et aux sont des cloches, des airs de crétins………!

    Répondre
  • Avatar
    17 février 2020 à 12 h 28 min
    Permalink

    Vous avez raison globalement et je vous suis !
    …mais il y a chacune des victimes individuellement et cela est intolérable. Nous sommes conscient que derrière un paravent de déclarations aussi belles qu’inconsistantes, les gouvernements du monde tolèrent qu’on tue des juifs chez eux, d’abord avec le verbe puis avec des armes.
    Pour être clair, être con, malheureux, envieux ou toxico n’est pas une excuse; ce serait plutôt une circonstance aggravante. Inciter par le verbe est aussi grave que faire couler le sang.
    Il faut être intolérant avec l’intolérable.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *