« J’ai un rêve »: L’artiste Ishaï Ribo et l’Alyah

Quel est le rêve de Ishaï Ribo? Par la journaliste Sivan Rahav-Meir

Des centaines de filles ont interviewé le chanteur israélien Ishaï Ribo cette semaine dans l’atelier « rencontres féminines « . Voici son rêve et quelques belles choses qu’il leur a dites :

« La musique juive fait partie d’un processus que traverse notre génération. Je ne pense pas que ce soit une tendance, elle durera éternellement et ne fera que grandir. Peu à peu, il y aura un contenu musical plus populaire également riche de sens, de profondeur ,de spirituel . Ce que nous voyons maintenant n’est qu’un début.

« J’étais soldat, marié et père d’un bébé quand j’ai commencé à enregistrer du matériel musical. A cette époque, j’ai demandé à Dieu de vivre de la musique, même de la manière la plus basique et la plus modeste. Juste pour avoir de l’argent à rapporter à la maison, et de pouvoir faire ce que j’aime. Maintenant, sur la scène de Césarée, à l’apogée de ma carrière, je m’efforce de me souvenir de ce moment où j’étais prêt à sacrifier beaucoup, juste pour que vingt personnes acceptent d’entendre une de mes chansons. Cela me donne du recul.

Un rêve: rentrer à la maison

« Ma famille a immigré de France quand j’avais huit ans (avec l’Alyah de groupe) et j’en suis si heureux. Mon rêve est de me lancer dans une tournée des communautés juives du monde , intitulée « rentrer à la maison ». Ces performances seront ma contribution personnelle à ceux qui sont confrontés à l’assimilation, à l’antisémitisme, pour leur rappeler notre identité. Quiconque a une famille à l’étranger doit être un ambassadeur et inciter les gens – agréablement, sans coercition à “ rentrer à la maison “.

Ce n’est tellement pas évident d’avoir le privilège de vivre ici, et aujourd’hui il y a tellement de problèmes à l’étranger, beaucoup se posent déjà la question si c’est le bon choix pour eux. À mon avis, si nous vivons ici heureux et avec la certitude que c’est le meilleur endroit au monde, les Juifs de la diaspora viendront tout simplement en masse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *