« J’ai croisé un terroriste et je lui ai serré la main »

Un commercial qui avait rendez-vous, vendredi matin, dans l’entreprise de Dammartin-en-Goële où se tient la prise d’otages a témoigné sur France info. L’homme, un commercial, a rencontré un des frères Kouachi. « J’ai croisé un des terroristes, je lui ai serré la main et je lui ai dit bonjour ». Le tueur lui aurait alors rétorqué : « Monsieur, on ne tue pas les civils. Je vais jouer au loto car j’ai eu beaucoup de chance ce matin », a ajouté le commercial, libre, sain et sauf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *