J’ai compris le secret de l’excellence israélienne

Lorsque nos ancêtres ont planté les premières semences de livres, d’études, dans nos têtes, parce que notre premier maître Moise venait de récupérer les plants (et les plans), on ne mesurait pas encore l’enjeu. Qu’allait-il sortir de ça?

Et ces petits coups de bêche ont eu une vie très longue, puisque 3500 ans plus tard notre peuple gagne tous les concours d’ingéniosité, de finesse, de littérature. Rien d’étonnant puisque les autres peuples, génétiquement identiques, ont pris un retard fou. Ils n’ont rien planté avant le 18 ème siècle peut-être, sauf les curés et les ducs.

Notre victoire aurait donc dû être provisoire ; le temps pour les chrétiens de nous rattraper. Pour les arabes, le temps sera très long. Non seulement en raison de leur retard à rattraper, mais à leur rythme d’avancement, celui de l’Orient indolent.

Mais voilà qu’une surprise de taille, que peu de gens semblent mesurer vraiment, est arrivée en Israël. Et qui fait que les résultats des juifs d’Israël sont déjà bien supérieurs à ceux des juifs de l’extérieur.

Côtoyer au quotidien 40 ou 50 cultures

Prenez une classe de 30 élèves . Vous devriez trouver par exemple: 2 russes, 3 ukrainiens, 1 géorgien, 2 français, 1 canadien, 3 américains, 2 éthiopiens, 1 tunisien, 1 bulgare, 2 tchèques, 2 anglais, 3 roumains, 1 Irakien, etc… Et à chaque enfant, presque tout le temps, une double culture par le père et par la mère.

En gros, les petits se retrouvent face à 40 ou 50 cultures, tous les jours dans leur classe. Manière de parler, de penser, d’aimer telle ou telle chose. Ainsi, ce petit bout’chou va intégrer intuitivement des données culturelles, poétiques ou de comportement extraordinairement complexes, à travers ses amis ; créant une ouverture d’esprit phénoménale.

Le blanc sait parfaitement que son frère est noir, paisiblement

Alors qu’un enfant occidental, au mieux, se trouve avec cinq ou six cultures dans une classe, ici nos enfants ont dix fois plus de cultures. Un peu comme un cerveau qui aurait « 10 puissance 3 » fois plus de connections.

Ce qui me plait, au-delà de tout dans cette nouvelle donne intellectuelle du juif sur sa terre, c’est que ce regroupement des hommes venus de partout, donne une dimension morale inouïe. Le seul peuple qui aime et intègre tous ces petits, bruns, noirs, blonds, gris, parlant des langues improbables, souvent deux, trois ou plus. Et le blanc sait parfaitement que son frère est noir, paisiblement.

Un accord rêvé, venu du tréfonds de notre Thora, entre nos différences extrêmes et la force d’une union éblouissante.

Même la start-up nation n’est qu’un embryon de ce potentiel-là.

Nos textes auront donné leur sève à l’infini….

José Boublil

José Boublil

Chef d’entreprise dans les nouvelles technologies, ancien associé du cabinet Deloitte, sioniste convaincu.

5 pensées sur “J’ai compris le secret de l’excellence israélienne

  • 7 novembre 2017 à 9:56
    Permalink

    Je confirme , un bon exemple dans l ecole de ma fille ou les origines des parents , couples mixtes , chinois /israelien , russe , francais / phillippines , lointaines provinces russes , ukraine , belgique, une eleve coreenne , etc…le tout avec une enseignante ethiopienne .
    Chaque parent vient aussi de couple mixte .

    Répondre
    • 8 novembre 2017 à 9:05
      Permalink

      En Istaël il n y a pas de couleur…seule une belle âme existe…que du bonheur!

      Répondre
    • 8 novembre 2017 à 9:08
      Permalink

      ça produit de la finesse, voire du génie.

      Répondre
  • 7 novembre 2017 à 3:41
    Permalink

    Complètement ridicule. Les bâtisseurs de cathédrales étaient en retard sur les juifs? Comment les Japonais, peuple qui ne pratique pas la mixité ethnique et culturelle, sont-ils devenus une des toutes premières puissances économiques mondiales? Et les Scandinaves? Et les Chinois?

    Répondre
    • 13 novembre 2017 à 4:58
      Permalink

      Ce n’est pas une compétition religieuse ou nationaliste. C’est juste un état de fait. Les bâtisseurs de cathédrales lisaient bien moins que tous les juifs de l’époque, malgré l’oppression d’ailleurs. Je ne cherche pas à inventer; lisez l’état de l’illettrisme en France au Moyen âge et vous comprendrez mieux que c’est une évidence et pas du tout un parti pris.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *