Israël : Un traitement innovant pour la destruction des tumeurs cancéreuses

Une technologie de radiographie visant à détruire les tumeurs cancéreuses agressives tout en épargnant les tissus sains, basée sur l’utilisation de rayons alpha, mise au point par deux chercheurs de l’Université de Tel-Aviv, les Prof. Itzhak Kelson du Département de physique et Yona Keisari, du Département de microbiologie et immunologie de la Faculté de médecine, s’est avérée efficace lors d’essais cliniques menés sur des patients atteints de tumeurs de l’épiderme sur la tête et le cou. Selon les chercheurs, le traitement, appelé Alpha DaRT, développé par la startup Alpha Tau Medical basée à l’Université de Tel-Aviv, a entraîné un rétrécissement de la tumeur dans 100% des cas, et sa destruction totale dans plus de 78%.

Les résultats ont été récemment publiés dans l’International Journal of Radiation Oncology, revue officielle de la Société américaine de radiothérapie oncologique.

La méthode Alpha DaRT (thérapie par diffusion de rayonnement alpha) utilise pour la première fois un rayonnement alpha pour le traitement des tumeurs solides. Les particules alpha sont connues pour leur grande capacité à détruire les cellules cancéreuses, car elles sont capables de créer des cassures à double brin irréparables de l’ADN en quelques coups seulement portés au noyau cellulaire. Cependant, ces particules ont une portée extrêmement courte, ce qui signifie qu’elles ne pouvaient pas jusqu’à présent atteindre l’ensemble de la tumeur et, donc, n’étaient pas utilisées pour le traitement du cancer.

La technologie ALPHA DaRT surmonte cette difficulté en permettant la propagation des particules alpha à travers l’ensemble de la tumeur. Le traitement consiste à insérer dans la tumeur des graines contenant des atomes de radium-224, qui, lorsqu’ils se désintègrent, se dispersent dans la tumeur en émettant une forte dose de particules alpha sur une plage de plusieurs millimètres, qui la détruisent.

Une destruction importante de la tumeur et des effets secondaires très faibles

L’avantage du rayonnement alpha d’Alpha DaRT est son potentiel de destruction du cancer extrêmement élevé combiné à des effets secondaires très faibles, qui lui permettent de limiter les dommages collatéraux causés aux tissus sains environnants tout en détruisant efficacement la tumeur. Les autres méthodes de radiothérapie utilisant les rayons bêta, X ou gamma qui ont des portée plus longues causent davantage de dommages collatéraux aux tissus, et doivent être dosées à des niveaux plus élevés pour obtenir le même effet local de destruction du cancer.

itzhak kelzonAu cours de l’expérience clinique, menée au Rabin Medical Center en Israël et à l’Institut Romagnolo pour l’étude et le traitement des tumeurs en Italie, les chercheurs ont testé cette technologie sur des patients âgés en moyenne de 80,5 ans, atteints de carcinome épidermoïde de la peau sur la tête et le cou. Les 28 lésions traitées ont montré un rétrécissement global dans 100% des cas, et une disparition complète dans 78,6%. Ces résultats ont été considérés comme particulièrement remarquables car plus de 40% des patients avaient subi une radiothérapie antérieure sur la zone touchée, et 61% avaient reçu une autre forme thérapie préalable.

D’autre part, aucun effet secondaire sévère pour l’organisme n’a été noté. Les effets extérieurs tels que rougeurs, douleurs locales etc. sont restés modérés et ont disparu en 3 à 5 semaines.

« Le bilan de ce premier essai clinique confirment les résultats prometteurs des études précliniques », note le Prof. Aron Popovtzer du Centre médical Rabin, qui a dirigé l’essai clinique. « Les taux de réponse tumorale et les paramètres de survie observés semblent particulièrement impressionnants compte tenu de l’âge des participants, par ailleurs déjà fortement prétraités. Dans l’ensemble, ces résultats constituent une excellente base pour de futurs essais sur d’autres types de tumeurs ».

Une élimination des métastases stimulée

L’expérience a également montré d’autres avantages de Alpha DaRT pouvant contribuer à une expérience de traitement globalement positive du patient: une seule intervention ambulatoire – Alpha DaRT peut être appliqué sous anesthésie locale en une seule session courte; le caractère peu invasif du traitement: la société a développé des applicateurs ultra-mini qui peuvent être utilisés pour différents types de tumeurs dans différentes zones anatomiques; une durée totale de traitement de deux semaines seulement, pendant lequel le patient peut rester chez lui et vivre normalement; un rétrécissement mesurable de la tumeur en quelques jours; et surtout le fait que le traitement stimule le système immunitaire et l’élimination des métastases, et présente donc un grand potentiel pour le traitement des cancers métastasiques. Il permet de plus la combinaison avec d’autres thérapies, telles que la chimiothérapie et l’immunothérapie, améliorant encore son efficacité.

yona keisariA cela on peut ajouter que le traitement est également plus sûr pour les soignants, car le niveau d’exposition aux rayons gamma pendant et après le traitement s’est révélé négligeable. Enfin, il est rentable, étant donné que les applicateurs Alpha DaRT sont jetables et que le traitement ne nécessite pas d’équipement capital ni de blindage spécial.

La technologie Alpha DaRT a été développée en 2003 à l’Université de Tel Aviv. Depuis lors, de nombreuses études précliniques ont montré qu’elle était efficace et sûre pour diverses indications, y compris les tumeurs considérées comme résistantes à la radiothérapie standard. Les résultats de ces études ont été publiés dans 12 articles scientifiques de 2003 à 2019.

Un avenir prometteur

Alpha Tau Medical est une société israélienne de dispositifs médicaux fondée en 2016 qui se concentre sur la recherche, le développement et la commercialisation de la technologie prometteuse d’Alpa DaRT dans le but de la mettre à la disposition de millions de patients dans le monde. Son PDG est Uri Sofer, les Prof. Keisari et Kelson en sont les directeurs scientifiques. Située à l’Université de Tel-Aviv, elle a levé un total de 72 millions de dollars depuis sa création. Ses principaux investisseurs sont Shavit Capital, OurCrowd, Medison Ventures, Alan Patricof et Sir Ronald Cohen.

De nombreux centres anticancéreux en Israël, au Canada, au Japon, en Russie, en Italie et aux États-Unis étudient actuellement la mise en œuvre d’Alpha DaRT pour divers types de tumeurs, notamment du sein et du pancréas Des essais cliniques supplémentaires ont lieu notamment des institutions prestigieuses telles que le Memorial Sloan Kettering Cancer Center à New York et le Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM), et si tout se déroule comme prévu, les tumeurs pourraient bien être à l’avenir beaucoup plus gérables et traitables qu’elles ne le sont aujourd’hui.

Sur les photos: les Prof. Itwhak Kelson (à droite) et Yona Keisari (à gauche).

Photo du haut: crédit Alpha Tau Medical.

SOURCE: site de l’Association française de l’Université de Tel-Aviv

Une pensée sur “Israël : Un traitement innovant pour la destruction des tumeurs cancéreuses

  • Avatar
    3 janvier 2020 à 10 h 30 min
    Permalink

    VIVE ISRAEL où cohabitent 2,peuples : l’un dirigé vers le futur, l’autre retor vers le passé, la préhistoire – ah ah ah –

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *