Israël : un allié qui se rend indispensable

Israël a transmis à l’occident des renseignements sur l’Etat islamique : des photos satellites sur les diverses positions des terroristes, des informations concernant des citoyens occidentaux proches des islamistes, ayant voyagé vers l’endroit nommé le « califat », ou étant eux-mêmes militants ou recruteurs.

La coalition internationale contre l’Etat islamique (EI) comprend actuellement plus de 40 pays, a indiqué lundi le Département d’Etat américain, bien que la Ligue arabe ait signifié aux Américains que ses Etats membres ne souhaitaient pas faire partie de cette coalition. C’est la raison pour laquelle John Kerry entame demain mardi une tournée au Proche-Orient, dont la Jordanie et l’Arabie saoudite, pour mettre en œuvre une force internationale qui tentera de stopper l’offensive de l’organisation djihadiste en Irak et en Syrie, mais surtout pour les convaincre de rejoindre cette coalition.

« On se pose des questions sur la prudence de la Maison Blanche… »

Un diplomate occidental de haut rang, ayant souhaité garder l’anonymat, a confié à l’agence Reuters que l’Etat d’Israël transmettait aux Etats-Unis des photos satellites sur les activités de l’EI en Irak et des renseignements sur des ressortissants de pays occidentaux soutenant l’organisation djihadiste, que la Maison Blanche s’empressait de transmettre à ses alliés : Turquie et Qatar. « Quand on sait l’implication de ces deux pays dans l’aide fournie aux islamistes de l’EI, on se pose des questions sur la prudence de cette opération, » se demande Eran Zingler de Kol Israël.

« Toute expression de solidarité sera punie… »

Israël a également pris des mesures vis-à-vis de sa propre population musulmane, réagissant énergiquement contre les sympathisants du mouvement djihadiste sunnite. « La police israélienne sévira contre tout signe de soutien au groupe djihadiste Etat islamique », a déclaré la semaine dernière le chef de la police Yohanan Danino après la décision du ministre israélien de la Défense Moshe Bogie Ya’alon de décréter l’interdiction de cette organisation dans l’Etat hébreu. S’exprimant à l’Institut international pour le contre-terrorisme, Danino a indiqué avoir donné des instructions pour l’ouverture d’enquêtes criminelles contre « toute expression de solidarité », y-compris le fait de brandir des drapeaux de l’EI ou l’envoi de messages sur Facebook en faveur de l’organisation terroriste islamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *