Israël: Transmettez-vous le virus si vous êtes vaccinés Pfizer ?

Les personnes qui ont reçu la vaccination Pfizer-BioNTech contre Covid-19 semblent beaucoup moins susceptibles de «répandre» ou de transmettre des particules virales qui peuvent se trouver dans leur nez ou leur gorge. C’est la conclusion d’une étude pré-publiée le 8 février par des scientifiques israéliens des centres de test Covid MyHeritage Lab et du laboratoire central de virologie du Sheba Medical Center.

L’étude, dont les résultats n’ont pas encore été examinés par des pairs, peut répondre à la question clé de savoir si les vaccins Covid-19 protègent non seulement le sujet vacciné, mais également les personnes à proximité du vaccin.

Une telle étude n’a été possible que parce que les données du monde réel sont abondantes en Israël, qui a commencé son déploiement de vaccination Pfizer le 20 décembre et s’est concentré sur les personnes de 60 ans et plus. «À l’heure actuelle, plus de 75% des personnes de ce groupe d’âge ont été au moins 14 jours après la première dose, contre 25% des personnes âgées de 40 à 60 ans», ont noté les chercheurs.

L’étude a retracé la distribution des valeurs de seuil de cycle (Ct) – qui indique la quantité de virus hébergée par une personne infectée – de 16 297 tests de qPCR positifs effectués entre le 1er décembre et le 31 janvier dans ces deux groupes d’âge.

«Comme nous n’avons pas accès au statut vaccinal de chaque test, notre hypothèse était que si les vaccins réduisent la charge virale, nous devrions voir une différence dans les valeurs de Ct entre ces deux groupes d’âge fin janvier mais pas avant», ont-ils expliqué.

La vaccination réduit la transmission

Effectivement, jusqu’au 15 janvier, il n’y avait pas de différence statistiquement significative dans la valeur moyenne du Ct entre les groupes. Au cours des deux dernières semaines de janvier, comme prévu, la valeur Ct moyenne de plus de 60 personnes testées était significativement plus faible que celle du groupe plus jeune.

Après avoir corroboré ces résultats à l’aide d’un modèle mathématique, les scientifiques ont utilisé des données démographiques et des taux de vaccination quotidiens pour estimer l’effet de la vaccination sur la réduction de la charge virale.

«Notre estimation suggère que la vaccination réduit la charge virale de 1,6x à 20x chez les individus qui sont positifs pour le SRAS-CoV-2. Cette estimation pourrait s’améliorer après que davantage d’individus reçoivent la deuxième dose », ont-ils écrit.

«Pris ensemble, nos résultats indiquent que la vaccination est non seulement importante pour la protection individuelle, mais peut également réduire la transmission.»

Les auteurs de l’étude sont le professeur Yaniv Erlich, directeur scientifique de MyHeritage ; Ella Petter, Danit Oz-Levi et Asaf Younger de MyHeritage; Orna Mor et Neta Zuckerman du laboratoire central de virologie; et Dvir Aran du Technion-Israel Institute of Technology.

SOURCE : Israel21c

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *