Israël, terre promise des végans

On y retrouve désormais des options dans tous les restaurants, sans parler de ceux qui sont à 100 % végans. Reportage en terre promise pour ceux qui ont renoncé à la viande. 

En cette matinée grise d’octobre 2012, une odeur de chair brûlée se fait sentir sur la place Rabin à Tel-Aviv. Au centre de la grande esplanade devant la mairie, un homme à demi-nu, entre deux molosses cagoulés, vient de se faire marquer au fer rouge, sous le regard horrifié des passants. Son avant-bras mutilé par le métal, l’homme est jeté à terre puis enchaîné. Sur sa peau, trois chiffres : 2-6-9. Allongé sur les pavés, le visage hagard, Sasha Boojor, 29 ans à l’époque, vient de lancer officiellement son mouvement 269 Life, qui exige la libération « inconditionnelle de tous les animaux ». Quelques semaines plus tôt, accompagné d’un groupe d’activistes, il avait sauvé in extremis de l’abattoir un veau qui portait à l’oreille le numéro  269. Il deviendra, plus qu’une mascotte, le symbole de l’exploitation animale.

 

Lire la suite sur JForum