Israël sous tension. 20 points de friction. Résumé de l’actualité de ce chabbat

Résumé de l’actualité de ce chabbat. 2 morts à Gaza et près de 300 blessés à travers la Judée Samarie, c’est le bilan d’un chabbat de protestations violentes après la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem, en tant que capitale d’Israël.

En Israël, c’est surtout dans les quartiers arabes de Jérusalem, au tombeau de Rachel près de Bethleem et autour de  Toulkarem que les principales manifestions se sont déroulées. Ce samedi soir, près de 200 fauteurs de troubles jettent des pierres sur les véhicules qui circulent sur la route 65 près de Wadi Ara dans le nord d’Israël. Cette route très empruntée a même été fermée à la circulation avant d’être rouverte.

La bande de Gaza était par ailleurs en ébullition ces dernières 24 heures et pas moins de 55 manifestants qui tentaient de franchir la barrière de sécurité ont été blessés. Tsahal qui s’était préparé à lévènement, a pu sans difficulté contenir les troubles et empêcher toutes tentatives d’infiltration sur le territoire israélien.

Alerte aux roquettes et nuit dans les abris autour de la bande de Gaza

Deux roquettes ont été tirées vendredi soir en direction d’Israël depuis la bande de Gaza. L’une d’entre elle a été interceptée, la seconde a touché la ville de Sdérot. Des véhicules ont été endommagés et 2 personnes ont été traitées en état de choc.  En réaction, l’armée a ciblé deux positions du Hamas car elle considère le groupe terroriste sunnite au pouvoir à Gaza comme responsable de toute attaque en provenance de l’enclave côtière. Samedi matin, le Hamas a annoncé avoir découvert les dépouilles de deux de ses combattants dans les décombres de la position détruite par l’armée israélienne.

Réunion en urgence du conseil de sécurité de l’Onu

Le Conseil de sécurité s’est réuni d’urgence vendredi sur la situation au Moyen-Orient après l’annonce faite mercredi par les Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y transférer leur ambassade depuis Tel-Aviv.

La réunion du Conseil a été demandée par huit de ses membres : la Bolivie, l’Egypte, la France, l’Italie, le Royaume-Uni, le Sénégal, la Suède et l’Uruguay. L’occasion pour le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov d’exprimer son inquiétude face aux risques d’escalade des violences dans la région.

De leur côté, les Etats-Unis « restent engagés dans le processus de paix » au Proche-Orient, a affirmé au Conseil de sécurité l’ambassadrice américaine Nikki Haley, rejetant « les sermons et les leçons ». « Je comprends que le changement soit difficile » pour les autres membres de la communauté internationale, a-t-elle ajouté. Mais « nos actions visent à faire progresser la cause de la paix ». « Nous voulons un accord négocié » et Donald Trump n’a « pas pris position sur les limites ou les frontières » et le « statu quo est maintenu sur les lieux saints », a-t-elle fait valoir.

Les Palestiniens excluent de discuter.

Les Palestiniens ne discuteront plus avec les Etats-Unis tant que Donald Trump ne sera pas revenu sur sa décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, a par ailleurs déclaré vendredi Saeb Erekat, négociateur en chef des Palestiniens, à la chaîne Al-Jazira. Saeb Erekat a ajouté que la direction palestinienne étudiait toutes les options en réponse à l’initiative de Washington, a rapporté la chaîne, sans donner de détails.

Le grand imam d’Al-Azhar en Egypte jette de l’huile sur le feu

A l’issue de la grande prière hebdomadaire de ce vendredi, le grand imam d’Al-Azhar a adressé « un appel urgent (aux Palestiniens) à Jérusalem : ‘Que votre troisième Intifada soit à la hauteur de votre foi dans votre cause et de l’amour de votre nation. Nous sommes avec vous et ne vous laisserons pas tomber’ «, selon le même communiqué.

Par ailleurs, Ahmed al-Tayeb a indiqué qu’il était revenu sur sa décision de rencontrer M. Pence, qui doit effectuer une visite en Israël et en Egypte dans la seconde moitié de décembre. « Al-Azhar ne peut pas s’assoir avec ceux qui falsifient l’histoire et volent les droits des gens », écrit l’institution dans son communiqué. « Comment pourrais-je m’assoir avec ceux qui ont donné ce qui ne leur appartient pas à ceux qui ne le méritent pas », s’élève le grand imam d’Al-Azhar.

Pas d’ambassade tchèque à Jérusalem

Le nouveau Premier ministre tchèque a rejeté la suggestion du président Milos Zeman, qui a évoqué l’idée d’emboiter le pas aux américains, et de transférer l’ambassade tchèque de Tel Aviv à Jérusalem. Andrej Babis s’est exprimé à la radio tchèque, pour affirmer que « l’idée du président [Donald] Trump n’est pas bonne. Vous voyez bien les réactions. » Babis a ajouté que « les grands pays devraient chercher la paix ».

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

3 pensées sur “Israël sous tension. 20 points de friction. Résumé de l’actualité de ce chabbat

  • Avatar
    10 décembre 2017 à 13 h 58 min
    Permalink

    Pourqoi n envoit il pas des chevaux charges des Arabs?

    Répondre
  • Avatar
    11 décembre 2017 à 15 h 10 min
    Permalink

    Nous espérons tous qu’Israël n’est pas assez abruti pour soigner les 355 manifestants balestiniens blesses alors que 90% de la population d’Israël souhaitent qu’ils crevent tous ou bien qu’ils soient dans un fauteuil roulant toute leurs vies…..Ceux qui manifestent contre Israel MERITENT DE CREVER !

    Répondre
  • Avatar
    11 décembre 2017 à 16 h 05 min
    Permalink

    Pourquoi ne parle t-on pas du garde qui a été poignardé devant la station centrale des bus (Ta’hana Merkazit) de Jérusalem ????
    On se fout des blessés palestiniens ! Qu’ils soient 1 million 500 000 a crever aujourd’hui même en Judée Samarie et a Gaza et que le garde Juif poignardé devant la station centrale des bus s’en sorte indemne….. et que son agresseur palestinien CRÈVE dans les plus brefs délais pour se réincarner immédiatement dans une truie bien fangeuse du Limousin!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *