Israël sous la présidence Macron : « En marche arrière ! »

L’Organisation Mondiale de la Santé de l’ONU, qui a décidé de ne pas porter à l’attention du public un rapport positif sur Israël, sous la pression de la Syrie, selon le représentant d’Israël, l’ambassadeur Aviva Raz-Shechter, a adopté le 25 mai 2017 une résolution coparrainée par la Syrie qui dénonce Israël sur «Les conditions de santé dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est et le Golan syrien occupé»

C’est à cette résolution, votée par la France, que le député Meyer Habib réagit.


POLITIQUE DU NOUVEAU GOUVERNEMENT AU PROCHE-ORIENT : DES DÉBUTS EN MARCHE… ARRIÈRE!

Par Meyer Habib

Les gouvernements changent, la ligne anti-israélienne du Quai d’Orsay demeure…

La politique du gouvernement d’Edouard Philippe au Proche-Orient connaît dès débuts inquiétants.

Jeudi 25 mai, la France a voté de façon incompréhensible, honteuse et scandaleuse, à l’occasion de l’Assemblée annuelle de l’Organisation mondiale de la Santé, une résolution absurde de l’ONU, portée par par le Groupe des États arabes et la délégation palestinienne, faisant d’Israël le seul violateur du « bien-être mental, physique et environnemental ».

Ce vote, mu par la seule hostilité à Israël, n’est hélas pas sans rappeler le vote honteux de la France en avril 2016 en faveur d’une résolution Unesco niant les liens historiques entre le peuple juif et Jérusalem et islamisant le Mont du Temple et le Kotel.

Il est d’autant plus consternant quand on sait, qu’à l’heure où le Moyen-Orient est à feu et à sang, Israël est le seul pays de la région à offrir l’un des meilleurs systèmes de santé au monde à l’ensemble de ses citoyens, sans distinction d’origine ou de religion, que le pays accueille dans ses hôpitaux des milliers de Palestiniens et de Syriens et soigne même les terroristes.

Si je suis réélu le 18 juin prochain, je solliciterai aussitôt un entretien avec Emmanuel Macron pour faire un point sur la politique française dans la région. »

NDLR :

L’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Norvège et 10 autres pays (voir la liste ci-dessous) ont pris la parole pour regretter la non-parution de ce rapport. « Ceci est clairement dû au comportement syrien, que nous ne pouvons que condamner dans les termes les plus forts. Cela est particulièrement déplorable au regard de la situation de santé catastrophique en Syrie. »

(Source : Site UNWATCH)

Après le vote, 14 pays européens (Autriche, Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, Allemagne, Grèce, Italie, Lituanie, Norvège, Pologne, Slovaquie et Pays-Bas) ont  condamné la Syrie et ont loué Israël:

Nous regrettons que – malgré les efforts du directeur General Chan – il n’était pas possible d’adopter la décision actuelle par consensus …
Nous nous félicitons de l’approche constructive adoptée par Israël, qui a donné son consentement à la mission de l’OMS dans le Golan syrien occupé … Il est d’autant plus regrettable que le rapport de cette mission n’ait pas été publié, pas même les éléments déjà achevés.
Ceci est clairement dû au comportement syrien, que nous ne pouvons que condamner dans les termes les plus forts. Cela est particulièrement déplorable en raison de la situation de santé abyssale dans d’autres parties de la Syrie. Selon l’ONU, l’année dernière, plus de 300 établissements médicaux en Syrie ont été ciblés « .

L’Iran a utilisé l’Assemblée mondiale de la santé comme un forum pour réaffirmer qu’il ne reconnaît pas Israël:

Conformément à nos positions cohérentes, nous exprimons nos réserves concernant les parties du projet […] et le rapport […] qui pourrait être interprété comme une reconnaissance du régime israélien.
Lire la suite sur : UNWATCH 

The post Israël sous la présidence Macron : « En marche arrière ! » appeared first on JForum.

Lire la suite

source : JForum