Israël recouvert d’une brume polluante et extrêmement dangereuse

Les Israéliens se sont réveillés ce matin sous un ciel jaune et une chaleur épuisante : le pays était couvert par une tempête de sable intensive qui touche tout le Moyen-Orient. Le ministère de la Protection et de l’Environnement, tout en mettant en garde le public des niveaux élevés de pollution, le prévient d’éviter les activités physiques à l’extérieur.

Une brume lourde flottait dans l’air dans le pays mardi matin. Des concentrations élevées de particules respirables ont été mesurées aux premières heures du matin dans des régions allant des hauteurs du Golan à Jérusalem. La brume continuera à se propager à travers tout Israël pendant les heures de l’après-midi, ce qui a conduit le ministère à émettre un avertissement, contraignant les gens à une prudence extrême concernant les activités physiques.

« Tous ceux qui souffrent de conditions cardiaques ou pulmonaires difficiles, ainsi que les personnes âgées, les enfants et les femmes enceintes, ne doivent mener aucune activité physique intense à l’extérieur. » L’avertissement touche également les étudiants qui devront éviter d’effectuer des activités physiques en dehors des gymnases, avertissant que dans les cas graves, la pollution pourrait entraîner la mort.

Le Dr Levana Kordova, responsable scientifique au Centre de surveillance de l’air au ministère de l’Environnement, a expliqué : « Dans les prochaines heures, la brume va couvrir la totalité d’Israël. Nous allons continuer de suivre et de surveiller l’évolution. Pour les populations sensibles, l’exposition à court terme à ces grappes denses de particules polluantes peut provoquer des AVC, des crises cardiaques, et même la mort. La tempête s’ajoute à la chaleur élevée existante et au taux accru d’humidité.

Selon le Dr Kordova, « les écoles devraient éviter de contraindre les étudiants à des exercices physiques, et les cours de sport doivent être tenus dans des salles à l’intérieur des écoles ou universités. »

Le ministère a expliqué que des particules minuscules font leur chemin dans nos poumons et dans les artères, ayant une influence sur notre circulation sanguine où le corps tire l’oxygène dont il a besoin et qu’une aspiration excessive de particules polluantes risque de se changer en dioxyde de carbone, conduisant à diverses complications médicales.

Nous ne sommes pas les seuls; plusieurs de nos pays voisins ont déjà été frappés par la tempête. Différentes zones de Syrie en ont subi les effets, ce qui a causé une diminution de la visibilité. Des photographies publiées dans les médias locaux ont montré des gens portant des masques et des morceaux de tissu sur leurs visages, tentant d’empêcher les particules de pénétrer dans leurs poumons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *