Israël: questions sur les nouvelles routes de la soie

Port de Haïfa

Les responsables de la marine israélienne s’interrogent sur les implications stratégiques en Méditerranée du vaste projet de la «nouvelle route de la soie».

A cet égard, la Chine a déjà commencé à avancer ses pions, en investissant massivement dans les opérations d’infrastructures en Israël.

Des groupes chinois ont ainsi été chargés de l’extension des ports de Haïfa (nord) et d’Ashdod (sud), par où transitent plus de 90% du trafic maritime du pays, ainsi que de la construction du tunnel du Mont Carmel à Haïfa et des lignes de tramway à Tel-Aviv.

Les experts soulignent que cette présence dans des projets civils pourrait permettre de collecter une masse de renseignements militaires, notamment sur les déplacements de la marine israélienne.

Une telle inquiétude a déjà été exprimée par un ancien chef du Mossad, Ephraïm Halevy, qui redoute que les investissements chinois ne profitent aux services de renseignements de Pékin.Lire la suite sur jforum.fr