Craintes en Israël: et si la Jordanie basculait vers l’islamisme?

Les vacances de Tichri approchent. Le Bureau de lutte contre le terrorisme du Conseil de sécurité d’Israël a averti que l’Etat islamique (ISIS) pourrait attaquer des cibles juives ou israéliennes, en particulier en Europe occidentale, mais aussi ailleurs dans le monde.

« Ces événements ont déjà eu lieu, en particulier le 4 mai, lorsque Mehdi Nemmouche, un Français d’origine maghrébine, a tué un couple d’Israéliens, une femme française d’origine juive et un homme belge, avec une kalachnikov au Musée juif de Bruxelles. Il s’avère maintenant que Nemmouche, avant de revenir en Europe, était un tortionnaire pour ISIS en Syrie, dont les victimes de torture inclus James Foley et Steven Sotloff, raconte David Hornik de PJ Media. »

« Israël n’hésitera pas à aider la Jordanie ! »

« Il n’a pas encore été officiellement annoncé si Nemmouche, qui a été arrêté en France et extradé vers la Belgique, a agi de son propre chef ou sous les ordres d’ISIS. Pendant ce temps un autre ISIS représente une menace stratégique pour Israël, parce que plus proche. Cet extrémisme prend forme en Jordanie. Les responsables israéliens ont dit de façon anonyme, et le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman l’a dit ouvertement : Israël n’hésitera pas à aider militairement la Jordanie s’il arrive qu’elle soit attaquée par l’ISIS. »

« Bien que les points chauds du Moyen-Orient comme l’Irak et la Syrie sont devenus des points de mire, de nombreux observateurs estiment que la Jordanie est en difficulté. Cela est particulièrement inquiétant parce que le régime du roi Abdallah II est l’un des plus modérés et pro-occidental de la région, confirmant le traité de paix entre la Jordanie et Israël Son attitude permet, entre autres, d’éviter les incursions terroristes le long des 500 kilomètres de frontières qui séparent la Jordanie et Israël. »

« 10.000 salafistes, 48.000 proches de l’ISIS.et 1.400 terroristes en Syrie et en Irak. »

« La Jordanie a été cependant mise à rude épreuve. Un pays d’environ six millions de personnes qui a accepté sur son sol plus d’un million de réfugiés en provenance de Syrie. Ils vivent dans des villes de tentes, à la charge de la Jordanie et des Organisations humanitaires. Cette présence a exacerbé les problèmes économiques déjà graves de la Jordanie. Robert Satloff, directeur de l’Institut de Washington pour la politique au Proche-Orient, rapporte qu’il existe certaines preuves qu’environ 7 à 8 pour cent des Jordaniens ont de la sympathie pour ISIS. Selon les responsables, il ya environ 10.000 salafistes dans le pays, et environ 1.400 Jordaniens sont déjà partis à en Syrie et en Irak pour gonfler les rangs de l’EI. »

« Si ce phénomène se répand, Israël se trouve devant un problème très sérieux. Jusqu’à présent, il était gérable, mais il s’agit d’une perspective d’avenir inquiétant pour l’Etat hébreu. En d’autres termes, ISIS peut espérer non seulement faire son chemin en Jordanie via la frontière irakienne, mais aussi nuire au royaume de l’intérieur. De ce fait Israël serait menacé à partir de deux fronts, celui du Golan et celui de la Jordanie qui est plus vaste, donc plus facile à pénétrer. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *