Israël Politique. Tzipi Livni et son voyage en Suisse : très compromis.

Ce devait être une visite anodine pour Tzipi Livni. Il n’en sera rien. Invitée à célébrer la naissance de l’Etat hébreu par l’association Suisse-Israël à Lugano, l’ancienne ministre du gouvernement d’Ehoud Olmert a fait l’objet d’une dénonciation pénale de la part du collectif Urgence Palestine.

L’association genevoise pro-palestinienne accuse Tzipi Livni de crimes de guerre pour son implication dans l’opération militaire «Plomb durci» sur la bande de Gaza en 2008. Contacté, le Ministère public de la Confédération (MPC), l’autorité compétente pour poursuivre les crimes contre l’humanité ou les crimes de guerre, déclare «être en train d’analyser la demande».

Pour rappel, l’opération de l’armée israélienne avait provoqué la mort de plus de 1350 personnes dont environ 960 civils selon l’ONU. Parmi les victimes, 89 policiers du poste de police Arafat à Gaza. Ce sont des membres des familles de ces policiers qui ont permis l’ouverture d’une enquête en Grande-Bretagne contre Tzipi Livni. Menée par Daniel Machover, un avocat londonien, cofondateur de l’organisation Lawyers for Palestinian Human Rights, cette procédure a mené à l’émission d’un mandat d’arrêt contre la ministre.

 

Lire la suite

source :  IsraelValley