Israël ne croit plus Moscou sur le retrait iranien du sud-syrien©

Les mouvements militaires dans le sud-ouest de la Syrie cette semaine ont suivi l’échec de la tentative de la Russie de persuader Israël de rester à l’écart et de permettre à l’armée d’Assad de prendre en charge les régions de Quneitra et Daraa, aux frontières israélienne et jordanienne. Moscou espérait que les forces rebelles syriennes qui défendaient les deux régions déposeraient leurs armes et se rendraient à l’armée de Bashar Assad. Les sources militaires de DEBKAfile rapportent que le gouvernement Netanyahu a repoussé le plan de la Russie – notamment par manque de confiance, soupçonnant que les Syriens tricheraient et laisseraient le Hezbollah atteindre sa frontière. Le mois dernier, on a tenté de tromper Israël, après avoir consenti à un plan russe visant à remettre l’enclave de Beit Jinn sur le mont Hermon à la Syrie, en fournissant aux troupes du Hezbollah des uniformes de la 4 e division de l’ armée syrienne.Lire la suite sur jforum.fr