Israël : « Monsieur le maire, aidez cette femme et son mari »… « J’arrive »

Bonjour Coolamnews. Je ne sais pas trop comment vous raconter la soirée que je viens de passer.  Je tenais à la partager avec vos lecteurs. Merci de me publier. Ricky.

Il est 21h30 et je rentre chez moi. J’habite Richon Letsion au sud de Tel-Aviv. Soudain, au niveau de la rue Jabotinski, j’aperçois une nonagénaire qui porte un grand sac remplit de bouteilles en plastique. Elle fouille les poubelles, cherche sur le sol et demande aux passants si elle peut récupérer leurs bouteilles.

Je m’approche d’elle et entame la conversation. J’apprends que 50 bouteilles valent 15 shekels. Elle évoque son mari malade, leur manque de moyen. Par exemple, la veille, elle n’a pu acheter à manger car son époux avait besoin de médicaments. J’étais confrontée à la triste réalité. Cette fois, ce n’était pas une histoire lue sur le net, un cliché, un récit. J’avais en face de moi une femme, une vieille femme qui luttait pour sa survie et celle de mari.

Ma première réaction est d’ouvrir mon porte-monnaie. Je ne trouve que 50 shekels et lui remets aussitôt. C’est peu, c’est rien ! Dans la foulée, je lui demande son numéro de téléphone. Je m’engage à lui venir en aide même si j’ai conscience que parfois, ma carte de crédit est limitée pour mes propres achats. Moi aussi, je ne roule pas sur l’or.

Il y a 5 ans, il m’avait tendu sa carte

Je rentre chez moi et ne parviens pas à ôter cette image de ma tête. Comment aider cette femme ? Je n’en ai pas les moyens. Perdue dans mes pensées, je me rappelle avoir rencontré un homme il y a 5 ans. Je distribuais des repas à des rescapés de la Shoah. Il m’avait abordé et m’avait tendu sa carte en me disant : « si vous voyez quelqu’un qui a faim, n’hésitez pas à m’appeler ». Je ne l’ai jamais contacté, nous ne nous sommes plus jamais parlé.

Entre temps, cet homme, Raz Kinstlich, est devenu le maire de Richon Letsion…rien que ça. Je me dis que c’est peine perdue mais je lui envoie un message, un sms. Je lui explique brièvement la situation. Le lira-t-il ? Ce message se perdra-t-il dans la masse des autres sms que le maire doit recevoir quotidiennement.

Dix minutes plus tard, Raz Kinstlich me répond. « Salut, je m’en occupe quelle est l’adresse », puis un second message : « je vous contacte dans quelque instant ». Heureuse, j’attends l’arrivée des employés de la municipalité.

Il est 23 heures, le maire débarque en personne

Une demi -heure s’écoule, et je vois le maire arriver en personne. Pas un employé ! C’est lui dans sa propre voiture. Il est 23 heures.  Dans son véhicule, des cartons. Je distingue des fruits, des légumes, des congelés, des boites de conserves…

Les emplettes du maire

Le maire demande à deux jeunes dans la rue de l’aider à décharger. Il s’adresse à moi : « Désolé, je dois aller coucher mes enfants. Assurez-vous que cette dame réceptionne les cartons. Merci pour votre sms. »

Ce soir-là, j’ai rencontré deux héros. La première est une héroïne, elle ramasse des bouteilles pour prolonger la vie de son mari. Le second héros est un maire qui tient parole (je ne suis même pas allé voter). Il a quitté son bureau pour aller faire des emplettes au supermarché parce qu’il a entendu que quelqu’un sur cette terre possédait un frigo vide.

Une belle soirée en somme. Et tant pis pour ceux qui pensent qu’il s’agit d’un coup de pub pour le maire. Il n’a rien demandé et après tout, Coolamnews est lu partout dans le monde, pas forcement dans sa ville…

Ricky. (Mise en forme du texte par David Sebban)

Vous aussi, envoyez-nous vos belles histoire sur [email protected]

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

4 pensées sur “Israël : « Monsieur le maire, aidez cette femme et son mari »… « J’arrive »

  • Avatar
    27 août 2020 à 14 h 50 min
    Permalink

    Bouleversante histoire
    Bravo au Maire , à sa spontanéité et sa compassion .

    Répondre
  • Avatar
    28 août 2020 à 13 h 56 min
    Permalink

    C’est ça la vie en Israël… Pleins de gens comme ça qui ne vivent pas que pour eux-même…

    Répondre
  • Avatar
    29 août 2020 à 12 h 34 min
    Permalink

    C est une très bonne action de votre part .Quant au Maire c est assez exceptionnel .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *