Israël-Maroc : Petits échanges commerciaux…l’air de rien

Les marchés israéliens font la part belle à denrées alimentaires marocaines, notamment au couscous et aux sardines. En contrepartie, des produits chimiques industrialisés et des appareils mécaniques viennent en tête des produits israéliens distribués au Maroc.

Alors que la normalisation avec l’Etat israélien continue de faire débat, les échanges commerciaux entre le Maroc et Israël affichent un franc succès. En effet, couscous et sardines trouvent une place de choix dans les marchés israéliens, tandis que des produits chimiques industrialisés et des appareils mécaniques viennent en tête des produits israéliens distribués dans les marchés marocains, fait savoir le quotidien Al Massae, dans sa livraison de ce mercredi 31 août.

Selon le Bureau central israélien des statistiques, cité par Al Massae, les rapports commerciaux entre les deux Etats ont connu une hausse sensible durant l’année 2015, alors que le taux de croissance de la balance commerciale a atteint 145%.

Les produits chimiques et mécaniques, ainsi que les appareils électroniques et engins dédiés au secteur agricole, sont en tête des exportations des entreprises israéliennes vers le Maroc, indique le journal qui ajoute que ces produits parviennent au Maroc via des Etats européens, en raison de l’absence de relations diplomatiques entre Rabat et Tel Aviv.

Pour sa part et malgré les faits, le gouvernement marocain se borne à affirmer qu’il n’existe aucune relation à caractère commercial entre le royaume et Israël, indique le journal qui cite le ministre du Commerce extérieur, Mohamed Abbou, qui a souligné, dans une déclaration au Parlement, que le gouvernement n’avait accordé aucune autorisation pour l’importation de dattes ou d’autres produits d’origine israélienne.

Rony Akrich

Rony Akrich

Rony Akrich 62 ans (les Passions d'un Hebreu) enseigne l'historiosophie biblique, il est l'auteur de 3 ouvrages sur la pensee Hebraique et ecrit nombre de chroniques et aphorismes en hebreu et francais. Il est le fondateur du "Cafe Daat" a Jerusalem (une forme d'universite populaire). Il reside a Kiriat Arba en Judee, pere de 7 enfants et 19 petits enfants

Une pensée sur “Israël-Maroc : Petits échanges commerciaux…l’air de rien

  • Avatar
    1 septembre 2016 à 12 h 37 min
    Permalink

    c est le pays plus radical de l arab du monde.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *