Israël et la malbouffe. Ça devient grave !

Au secours, Israël risque de mourir de trop/mal manger ! La malbouffe ! Israël fait partie des consommateurs de sucres et de graisses les plus importants au monde.

Au cours des dernières années, on a constaté une progression dramatique de l’incidence de l’obésité chez 30% des enfants en âge de rentrer en classe de 5ème. Les jeunes y arrivent en tête quant au taux de consommation quotidienne de boissons sucrées…Obligés de constater que plus de 50% des adultes souffrent de surpoids et d’obésité. Responsable, la malbouffe !

Obligés de constater que les taux d’obésité et de surcharge pondérale dans la société arabe atteignent 38% chez les enfants et jusqu’à 70% (!) chez les femmes dont le statut socio-économique est peu élevé… Cela va avec, Israël arrive en seconde position après le Mexique en matière de diabète et en première place en matière d’amputations de membres avec un taux de 10% de la population adulte, 25% dans le cas de populations à faibles revenus.

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes quoiqu’à manipuler avec précaution :

Environ 10.000 personnes, (23% des taux de mortalité) décèderaient chaque année en raison d’une obésité causée par une mauvaise alimentation. Ainsi l’étude récente du Ministère de la Santé fait état de risques non négligeables, concordances entre obésité, mauvaise nutrition et toutes maladies chroniques liées à elles, y compris les diabètes, les maladies cardiaques, vasculaires et toutes formes de cancers.

Conséquences désastreuses, les dépenses de santé à l’égard d’un assuré souffrant d’une surcharge pondérale importante seraient 1.7 fois plus élevées que celles d’un assuré doté d’un poids normal. Inutile de préciser que ces données ont un impact direct sur la productivité et la croissance économique d’Israël.

Mais rien n’est perdu !

En lançant une campagne pour alerter les consommateurs par un étiquetage approprié, rouge pour les aliments dont la consommation doit être réduite, vert pour les produits recommandés, le ministère de la Santé espère obtenir une réduction linéaire de 30% de la consommation de composants nocifs.

Conséquemment, sur une décennie cela devrait permettre une économie cumulée de 6 milliards NIS mais surtout éviter plus de 100.000 décès ! A ce jour Israël arrive encore en tête des consommateurs d’aliments malsains ! « Nous élevons actuellement une génération malade d’enfants souffrant d’obésité et de surpoids mille fois trop importants », met en garde le Ministère de la Santé.

Ce qui a un impact direct sur la capacité d’intégration de la prochaine génération et ce, dans tous les circuits de la société. Dans tous les domaines. Que ce soit au niveau de l’armée. Que ce soit au niveau du marché du travail.

Un fardeau insupportable, une vision apocalyptique qu’il faut à tout prix éviter !

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *