Israël, le paradis des Juifs…et des archéologues

Chaque année depuis 2004, près de 20 000 volontaires du monde entier supervisés par des archéologues, déterrent, nettoient et classifient un nombre impressionnant d’objets enfouis dans des couches historiques enchevêtrées depuis près de quatre millénaires : tessons de céramique, talismans, pierres de valeur, bijoux en agate, cornaline ou cristal de roche, boucles d’oreille, chevalières, pièces de monnaie, sceaux des rois de Judée, statuettes, vaisselle de terre cuite et de pierre taillée, carafes à vin, bols, bouteilles de parfum, lampes à huile, récipients, pointes de flèches, ossements, ivoire, verre, faïence ainsi que des restes de murs ou d’escaliers. Le déchiffrement d’inscriptions partielles ou entières en cunéiforme, hiéroglyphe, paléo hébreu, grec, latin, arabe et hébreu est suivi avec émoi dans le monde entier. Faisons le point sur quelques grandes découvertes de l’année écoulée.

– La cité de David, dans l’Ophel au Sud du mont du Temple, a révélé un grand nombre d’objets et notamment des terrasses compartimentées avec des murs de pierre de l’époque du roi David. En se fondant sur la datation de la poterie, Eilat Mazar a pu identifier le long de la muraille sud de l’esplanade du Temple des blocs massifs datant du 10ème s. avant l’ère courante.

– Dans le port antique de Césarée, des plongeurs de Raanana ont découvert une cargaison d’objets en bronze bien conservés, venant d’un naufrage d’il y a 16 siècles: une lampe, image du dieu soleil, une figurine de la déesse Lune, une lampe image d’une tête africaine, 3 statues, des objets avec des images d’animaux, un robinet en forme de sanglier avec un cygne sur la tête. Selon Jacob Sharvit et Dror Planer de l’AAI (Autorité des Antiquités), cette découverte est importante sur le plan historique, comme sur le plan esthétique. A cela s’ajoutent des poteries remplies de milliers de pièces de monnaie frappées à l’effigie de l’empereur Constantin.

– Sous la houlette du Pr Ayelet Gilboa, de l’Université de Haifa, un archéologue amateur a découvert dans les fouilles de Tel Dor, un scarabée du -18ème s, époque des pharaons de la 13ème dynastie, appartenant à un haut fonctionnaire, Ministre des Finances, responsable du trésor du Pharaon. On peut le voir au Kiboutz voisin Nahsholim.

– En 1999, le Waqf musulman a entrepris de construire une mosquée souterraine, sans autorisation archéologique, procédant à l’évacuation illégale de milliers de tonnes de détritus. Cinq ans après, Pr Gabriel Barkay et Zachi Dvira, de l’Université de Jérusalem ont entrepris un énorme travail de récupération, de filtrage et de classement des précieux objets trouvés. A ce jour la moitié des gravats ont été analysés. Neshama Spielman, une jeune volontaire de 12 ans, vient de découvrir une amulette en poterie, de dimensions 21/16/4 mm, ayant la forme d’un pendentif, portant le nom du pharaon Thoutmosis III, de la 18ème dynastie, qui a régné entre –1479 et – 1425 de l’ère courante. L’amulette porte une cartouche ovale avec le dessin à la partie supérieure d’un oeil et d’un cobra. L’Egypte a administré Canaan et Jérusalem pendant 3 siècles.

– Yael Gorin-Rosen, curatrice au département « verre » de l’Autorité des Antiquités, a révélé que la découverte récente au nord de Haïfa des plus anciens fours à verre était le maillon manquant pour montrer qu’Israël était le centre régional de l’industrie et du commerce du verre d’il y a 16 siècles. Le sable était fondu avec du sel à 1200° et on obtenait des masses importantes de verre, réputé moins cher et de meilleure qualité que celui d’Alexandrie. La Vallée d’Acre est réputée pour la qualité de son sable et c’est là où un archéologue a remarqué un tesson de verre révélateur dans des excavations pour construire une nouvelle voie ferrée…

Joseph Raude

Joseph Raude

Joseph RAUDE, titulaire du BEPC et d'un Master de Tmenicologie. Sorti 1er de sa promotion à Polytechnique School of London. Expert en Proche et Moyen-Orient car ayant lu tous les ouvrages de Charles ENDERLIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *