Israël isolé ? L’agenda et les photos de Netanyahou à Davos

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou s’est entretenu à Davos avec le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, le Premier ministre belge, Charles Michel, le président de la Suisse, Alain Berset ainsi que le président d’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev. Une rencontre avec Donald Trump est également programmée.

17 En compagnie du Premier ministre belge Charles Michel
En compagnie du Premier ministre belge Charles Michel

Le Premier ministre Netanyahou a abordé plusieurs sujets dont l’accord nucléaire avec l’Iran et a appelé les dirigeants à profiter de l’opportunité qui a été créée à la suite de la déclaration du président américain Donald Trump. Il a noté par ailleurs qu’il ne permettra pas à l’Iran d’établir une présence militaire en Syrie.

Concernant la question palestinienne, le Premier ministre Netanyahou a déclaré qu’il ne ferait aucun compromis sur les besoins de sécurité d’Israël dans tout futur accord.

Avec le président d'Azerbaïdjan Ilham Aliyev.
Avec le président d’Azerbaïdjan Ilham Aliyev.

Le Premier ministre a notamment présenté les changements qui se produisent au Moyen-Orient et les possibilités qui ont été créées par ces derniers. Il a également exprimé le désir d’approfondir la coopération économique et technologique avec le Canada, la Belgique et la Suisse.

Avec le président Suisse Alain Berset
Avec le président Suisse Alain Berset

À cette fin, le Premier ministre Netanyahou et le président suisse Berset ont accepté de travailler à la création de nouvelles pistes pour la coopération économique bilatérale.

Netanyahou Trudeau

Quant au Canada, le Premier ministre Netanyahou et le Premier ministre canadien Trudeau ont discuté de la mise à jour de l’accord de libre-échange et ont convenu d’accélérer les contacts sur la question.

Avec le Premier ministre Justin Trudeau du Canada
Avec le Premier ministre Justin Trudeau du Canada

Le Premier ministre Netanyahou a invité les trois dirigeants à se rendre prochainement en Israël.

Netanyahou Merkel

Réunion importante avec la chancelière allemande Angela Merkel. Les deux leaders ont abordé la question de l’accord nucléaire avec l’Iran. La seule option actuellement disponible, selon Netanyahou, consiste à mettre en place des changements réels – et non superficiels – qui empêcheront l’Iran de passer à l’énergie nucléaire, ce qui serait sinon assuré par l’accord en l’état.

Avec Angela Merkel, chancelière allemande
Avec Angela Merkel, chancelière allemande

Le Premier ministre israélien a également exprimé son appréciation pour le véritable engagement de la chancelière Merkel en faveur de la sécurité d’Israël.

Netanyahou Macron

Lors de cette entrevue, le dirigeant israélien a appelé le chef de l’Etat français à corriger l’accord nucléaire avec l’Iran.

Avec le président français Emmanuel Macron
Avec le président français Emmanuel Macron

Le dirigeant français a quant à lui souligné la nécessité de parvenir à un accord entre Israël et l’Autorité palestinienne et a souligné l’importance de la “solution à deux Etats”, ajoutant que l’objectif est la reconnaissance de deux Etats avec Jérusalem comme capitale commune.

 

Netanayhou doit encore rencontrer le président américain Donald Trump, roi Abdallah II de Jordanie ainsi que les dirigeants grec Alexis Tsipras, argentin Mauricio Macri, colombien Juan Manual Santos, et néerlandais Mark Rutte

Avec le Premier ministre du Guatemala
Avec le Premier ministre du Guatemala
Avec Paul Kagame Président du Rwanda
Avec Paul Kagame Président du Rwanda

 

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

4 pensées sur “Israël isolé ? L’agenda et les photos de Netanyahou à Davos

  • 25 janvier 2018 à 12:32
    Permalink

    Notre MACRON n’est intéressé que par les palestiniens et son grand père ABBAS !!!

    Répondre
    • 25 janvier 2018 à 1:09
      Permalink

      Il veut surtout avoir le beurre et l’argent du beurre

      Répondre
    • 25 janvier 2018 à 4:13
      Permalink

      Le partenaire de negotiation de Netanyahu cerveau du massacre des juifs a Munich.

      Répondre
  • 25 janvier 2018 à 4:17
    Permalink

    Il n’y a jamais eu de capitale divisée pour deux états. C’est une chimère.
    Les arabes palestiniens prétendent vouloir Jérusalem est, mais Jérusalem est n’existe pas!
    La partie historique de Jérusalem, c’est à dire son centre, la vieille ville, a été occupée par les forces tranjordaniennes lors de la guerre menée par les arabes contre l’indépendance d’Israël. Les jordaniens ont expulsé les juifs de la zone occupée, ont fait sauter toutes les synagogues, détruit les cimetières, importés des « colons » arabes de la Jordanie. C’est à cette situation que l’on voudrait revenir? Et avoir des snipers tirant sur les rues de l’ouest de Jérusalem, comme c’était le cas pendant les 19 années d’occupation jordanienne?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *