Israël-Hamas : La presse française reprend un titre tronqué de l’AFP

Ras le bol de la malveillance de l’AFP. On croyait être vaccinés, presque devenus indifférents à la malhonnêteté journalistique du plus puissant des médias français. Mais comme un supplice chinois, c’est encore le titre d’une dépêche qui vient écorcher nos oreilles… et notre intelligence. Par David Sebban.

L’agence France Presse, l’AFP,  est une source d’inspiration pour la grande majorité des journalistes. A tel point que ses dépêches sont reprises en l’état dans 90% des cas. Aucune vérification des faits et pour cause, les petites et moyennes rédactions ne peuvent se payer le luxe d’envoyer des reporters aux quatre coins de la planète. Mais l’AFP si !

Ainsi, le énième dérapage (très contrôlé) de l’AFP est intervenu hier dimanche, le 06/05/18 à 17h01 précises. Il concerne, ô surprise, le conflit israélo-palestinien.

La dépêche relate une tentative d’infiltration en Israël par 4 terroristes venus de la bande de Gaza. En lisant l’article de l’AFP, on découvre tout de même que les terroristes sont venus équipés :

« Un sac contenant une caméra, une hache, un masque à oxygène, une paire de pinces et des gants a été retrouvé (…) Deux bouteilles contenant de l’essence ont été retrouvées (…) ».

En un mot comme en cent, ces 4 gazouis n’étaient pas venus promouvoir la paix. Mais il faut un titre !

Un attentat évité ? Non, des palestiniens tués pour l’AFP

Repérés par Tsahal, 3 terroristes sur 4 seront tués après sommations d’usage. L’équation est donc « simplissime ». Des terroristes tentent de s’infiltrer en Israël pour y semer…la terreur. Ils sont neutralisés par Tsahal qui évite ainsi un bain de sang parmi sa population.  Cerise sur le gâteau pour ceux qui n’auraient (encore) pas tout compris, le Hamas reconnait que ces hommes appartenaient à son organisation.

Un épisode qui inspirera le journaliste de service ce dimanche à l’AFP : Il titrera sa dépêche de la sorte :

« Gaza : 3 Palestiniens tués par des tirs israéliens »

Et hop, l’affaire est entendue. Circulez, il n’y a rien à voir ! C’est dimanche en Europe, les rédactions sont fermées ou tournent au ralenti. Le titre va ainsi circuler en l’état, sur la quasi-totalité des sites d’info : Le Point, Paris-Match, le Figaro, La Croix, l’Express etc.  Oui, en ce dimanche ensoleillé sur les bords de Seine, les Israéliens ont encore tué 3 Palestiniens.

Un peu comme si après l’attentat de Trèbes dans l’Aude, un journaliste avait osé titrer sur la mort du terroriste Radouane Lakdim : « Les forces de l’ordre abattent un jeune de Carcassonne ».

A Coolamnews, pour titrer cet article, l’un de nos journalistes a proposé au départ : « Le journalisme et l’honnêteté, tués par l’AFP »… on aurait dû ?

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

3 pensées sur “Israël-Hamas : La presse française reprend un titre tronqué de l’AFP

  • Avatar
    8 mai 2018 à 10 h 33 min
    Permalink

    L afp obeit aux ordres du quai d orsay qui mene la guerre antisioniste des gouvernants français et des grands patrons qui controlent la republique bananiere française , ne perdez pas votretemps avec l instrument et regardez ceux qui tirent les ficelles …..

    Répondre
  • Avatar
    9 mai 2018 à 8 h 36 min
    Permalink

    COMMENT OUBLIER L ANTISEMITISME DE L ÉTAT FRANÇAIS DEPUIS DE GAULLE AVEC SES PROPOS CONCERNANT LES JUIFS
    SOIT DISANT DOMINATEURS ALORS QU ILS RISQUAIENT UNE DISPARITION TOTALE.

    Répondre
  • Avatar
    9 mai 2018 à 20 h 29 min
    Permalink

    La F-pet et l’Immonde sont les deux mamelles de tête, du cochon anti-juif, les suivantes étant tétées tant et tant par la gente islamo-gauchiste qui commence par L’Ibéh, se poursuit par un Merluchon pas très frais qui pue les marchés sur fond de Cannebière et se termine par une faune d’aigris morbides ressassant des rancœurs jalouses et des grands soirs qui tardent à venir.
    Comment ? Comment osent-ils se montrer après qu’Hitler en ait fait des nuisibles à détruire comme les rats et les cafards ?
    Comment osent-il s’attaquer aux arabo-musulmans autodéclarés « pauvres palestiniens », voler leur terre, tuer leurs enfants et les enfermer dans un enfer à ciel ouvert nommé Gaza ?
    La perversion jaurassienne et pétainiste dont leurs aïeux furent imprégnés dès le berceau jusqu’à marquer leur ADN, jaillit un beau jour dans une fiévreuse reminiscence exclamative : « Papi avait raison ! »
    L’anti-nous a toujours été et il continuera de l’être jusqu’à la fin des temps ; à moins d’une lobotomie sélective avec ablation de neurones et de synapses qui nous mettrait à égalité avec les autres.
    Dès lors qu’il aura été réduit à sa plus simple expression, notre peuple saura se faire oublier pour le bienfait de l’humanité entière.
    En attendant, « fiers et dominateurs » resterons-nous plus que jamais.
    Et tant qu’il restera un seul d’entre nous, Tel-Aviv ne sera pas renommée « Sidi Babouche ».

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *